Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Poncharal, un patron content !

L’équipe française décroche son premier Top 10 avec la RC16 grâce à Miguel Oliveira.

Tags Moto3, 2019

En novembre dernier, le team Tech3 se lançait dans une nouvelle aventure en s’associant à KTM, constructeur engagé depuis seulement deux ans en MotoGP™. L’équipe de Bormes-les-Mimosas était alors tout à fait consciente du challenge qui l’attendait. Mais au fur et à mesure, les progrès se feront sentir.

Après avoir hissé ses deux pilotes dans les points au Mans – une grande première pour son épreuve nationale - la structure emmenée par Hervé Poncharal franchissait même une nouvelle étape, en allant se hisser dans le Top 10 sur les terres autrichiennes de Red Bull et de KTM : une prestation signée Miguel Oliveira.

Support for this video player will be discontinued soon.

Bagnaia et Oliveira, la rebellion des rookies !

Le Portugais, qui s’élançait de la 13e place, aura à vrai dire réalisé une course parfaite, en remontant un à un ses adversaires. Danilo Petrucci (Ducati Team), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Castrol) ne pourront d’ailleurs résister.

« Parfois, vous pouvez voir la lumière au bout du tunnel et ce dimanche, ce fut clairement le cas, commentait Hervé Poncharal. Nous avons travaillé si dur pour inscrire un Top 10 et qui sait, nous aurions peut-être pu l’obtenir plus tôt. Quoi qu’il en soit, c’est un rêve qui devient réalité. C’est la première fois que Miguel bénéficie d’évolutions qu’il peut utiliser en course. C’était l’épreuve nationale de KTM et de Red Bull et jusqu’à présent, ce fut de loin notre meilleur Grand Prix. Nous sommes très fier de ce que Miguel a fait. Nous sommes également très reconnaissant vis-à-vis de KTM car ils ne baissent jamais les bras, ils travaillent sans relâche, nous supportent pleinement en nous amenant de nouveaux éléments et ça, ça fait chaud au cœur. Prochaine étape : mieux se qualifier, car en soi nous avions le même rythme que les pilotes situés entre la troisième et sixième position. Je ne dis pas que nous serons bientôt sur le podium, juste que nous devons obtenir de meilleurs résultats en qualifications afin de rester à leur contact. En tout cas, je pense que nous pouvons être optimiste quant au futur. Clairement, ce pneu dur à l’avant fut un peu un pari risqué, mais au final le choix s’est avéré payant. »

L’équipe française souhaite à présent poursuivre sur sa lancée à Silverstone, tout en espérant que Hafizh Syahrin – récemment sorti de l’hôpital pour une légère contusion à la tête, retrouve confiance.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés