Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

Les Ducati, celles qu’on n'attendait pas en Aragón !

Et pourtant Andrea Dovizioso et Jack Miller terminent tous deux sur le podium.

Depuis le début du week-end, seul les Yamaha avait été en mesure de ‘donner du fil à retordre à Marc Márquez’… ou du moins dans la moindre mesure. À l’inverse, les Ducati semblaient plus en difficultés à l’instar de ce qu’il s’était déjà passé à Misano. Excepté Jack Miller (Pramac Racing) – auteur du quatrième temps en qualifications ) toutes les Desmosedici figuraient d’ailleurs au-delà de la troisième ligne sur la grille. Andrea Dovizioso (Ducati Team) n’enregistrant que le 10e chrono ; tandis que son coéquipier devait se contenter d’une timide 14e position.

Mais en course, la roue aura finalement tourné pour la marque italienne et tout spécialement pour Andrea Dovizioso. Pourtant l’Italien n’effectuait pas forcément un bon départ. Mais cet incident survenu dans le virage 12 entre Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) lui faisait gagner pas mal de terrain et de-là le déclic se produisait. Le représentant Ducati venait facilement à bout de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), puis se lançait à la poursuite du trio situé devant lui. Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Jack Miller et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) subissaient en définitive le même sort.

« J’ai parfaitement géré ma course, explique l’Italien - tout compte fait récompensé d’une deuxième place. Je grappillais des dixièmes, sans pour autant taper dans le pneu arrière. J’étais régulier et c’est clairement ce qui m’a permis de terminer devant Maverick Viñales. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Dovizioso : « Nous avions besoin de ce résultat ! »

Une des clés du ‘succès’ fut aussi ce changement effectué à la dernière minute, pour ce qui est du pneu arrière ; les Yamaha ayant opté pour une combinaison différente avec un pneu dur à l’arrière.

« Les températures étaient assez différentes comparé à la veille, ce qui nous a donné l’opportunité de faire le bon choix. À mon sens, le pneu soft était meilleur sur le flanc gauche et dans la mesure où je ne tape pas trop dedans, c’est passé […] Quoi qu’il en soit c’est un résultat important, car à Silverstone, nous avions une chance de nous battre pour la victoire et au final nous avons perdu de gros points. À Misano, nous avons ensuite eu énormément de mal. Nous avions besoin d’un tel résultat. »

Jack Miller aura pour sa part joué aux ‘avant-postes’ tout au long de la course, sans pour autant bien sûr être en mesure de rivaliser avec Marc Márquez. Un temps deuxième, l’Australien se voyait ensuite éclipsé par Maverick Viñales et Andrea Dovizioso, mais le pilote Pramac parvenait à prendre sa revanche sur le Catalan dans le dernier tour, pour inscrire son troisième Top 3 de l’année.

Support for this video player will be discontinued soon.

Miller renoue avec le podium en Aragón !

« Ça fait du bien d’être de retour sur le podium. À vrai dire nous avons réalisé un solide week-end. Nous avons travaillé très dur à chaque session, nous avons enchaîné les longs runs, alors je crois que nous méritons ce résultat, qui plus est après Misano où nous avions tant souffert. »

Chacun a désormais son objectif. Tandis qu’Andrea Dovizioso tentera de réaliser la meilleure course possible à Buriram pour repousser un peu plus le sacre de Marc Márquez, Jack Miller entend bien récupérer la tête du classement indépendant, toujours occupée par Fabio Quartararo. Six points séparent plus exactement les deux hommes.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.