Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By motogp.com

Zarco ‘libre’ de rouler avec d’autres marques

Bien que sous contrat KTM, Pit Beirer a affirmé que le Français serait libre de rouler sur une autre moto si l’opportunité se présentait.

Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing), qui avait annoncé renoncer à sa seconde année de contrat chez KTM courant août, ne disputera tout compte fait pas la fin de saison : la firme de Mattighofen en a décidé ainsi en amont du GP Michelin® d’Aragón. Remplacé par le pilote essayeur  Mika Kallio, le Français avait exprimé sa frustration au micro de motogp.com, tout en disant comprendre la décision de son employeur, davantage focalisé sur le développement de sa RC16.

Support for this video player will be discontinued soon.

Zarco donne sa version des faits sur la décision de KTM

Pit Beirer avait d’ailleurs livré un long discours, au micro de Simon Crafar en marge des FP3, pour expliquer ce choix.

« Nous avons vraiment essayé de le satisfaire, en lui fournissant un prototype à son goût, explique-t-il. Mais nous ne pouvions pas lui offrir ce qu’il demandait et il n’a jamais réellement pu s’adapter à cette moto. À Spielberg, quand il nous a annoncé qu’il voulait stopper notre partenariat, ce fut légèrement un choc sur le moment. Nous avons fini par accepter car ça se voyait qu’il souffrait de cette situation. Mais nous avons continué de travailler et au fond de moi, je me disais que l’arrivée de Dani lui serait également bénéfique […] À Misano, ça allait un peu mieux, que ça soit pour Pol et lui. Il s’est qualifié en Q2 avec des pneus usés, ce qui est loin d’être simple. On a vu un gars exceptionnel en train de piloter et puis en course, tout est revenu à la normale. Il a perdu six ou sept positions dans le premier tour, qu’il est tout compte fait parvenu à reprendre avec les chutes survenues devant. En soi, la position était ok et le niveau était bon. Ceci étant, lundi matin j’ai de nouveau lu dans la presse qu’il n’aimait toujours pas la moto, qu’il ne prenait pas plaisir à rouler avec. J’ai pris conscience que c’était impossible de le satisfaire. Il n’y avait pas de plan derrière, mais il nous fallait stopper ça. Nous devons désormais regarder vers le futur. »

Cette décision, Pit Beirer dit la regretter car le Directeur de KTM Motorsport a toujours éprouvé une grande affection pour le Français. D’ailleurs, si ce dernier – officiellement toujours sous contrat KTM - venait à être approché par d’autres équipes, la marque autrichienne n’hésiterait pas à le libérer, parole de Pit Beirer.

« J’apprécie beaucoup Johann, confie-t-il. C’est une belle personne, qui a beaucoup souffert. Il a tout donné, mais ça n’a pas fonctionné. Nous sommes vraiment tristes et désolés de l’écarter de ce projet. Il reste sous contrat. Nous le paierons donc jusqu’au dernier jour de l’année, mais comme je l’ai déjà dit, si l’opportunité de tester une autre moto, de faire une course se présente à lui, alors nous le libérerons, car nous ne lui voulons rien de mal. J’espère qu’il aura encore un grand futur en MotoGP™. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Pourquoi une telle décision de KTM ? Leitner répond

En attendant de connaître le sort de Johann Zarco et ses plans pour le futur, le MotoGP™ s’envole pour la Thaïlande, première étape de la tournée outre-mer.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

FP3 du MotoGP™ - Aragón : Ils vont directement en Q2...

Recommandés