Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By Nick Harris

Patience Fabio, ce premier succès viendra - par Nick Harris

Nick Harris se remémore les premières victoires de certains grands noms du Championnat.

Ce dimanche, les Français n’auront pas forcément été à la fête au Japon. Tandis que le XV de France se faisait éliminer par le Pays de Galles à la Coupe du Monde de Rugby, le très impressionnant Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) remportait le titre de Rookie of the Year, sans pour autant parvenir à battre le féroce Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui filait alors vers une quatrième victoire consécutive. Nul doute que ce premier succès arriverait comme une belle récompense sur ces trois dernières courses de l’année. Mais il faut savoir que certains ont dû attendre bien plus longtemps avant d’ouvrir leur compteur.

Mick Doohan a par exemple dû patienter jusque l’avant-dernière manche de la saison 1990 avant d’empocher son premier triomphe. C’était en Hongrie et l’Australien disputait alors sa seconde année en 500cc. 53 autres suivront, résultat auquel s’ajoutent cinq titres mondiaux. Quel contraste avec Max Biaggi, auteur d’une arrivée très remarquée en 500cc ! L’Italien, qui venait d’enfiler quatre couronnes en 250cc, s’illustrait dès sa première apparition à Suzuka et de main de maître. Le Romain devenait le premier pilote en 25 ans à remporter sa première course dans la cour des grands. En revanche, il ne sera jamais sacré en catégorie reine. Il s’illustrera à 12 autres fois, mais finira toujours dauphin de son grand rival, un certain Valentino Rossi.

À propos du ‘Docteur’, lui aura dû patienter jusqu’au GP de Grande-Bretagne, qui constituait la neuvième épreuve du calendrier 2000. Et dire que quelques jours plus tôt, le n°46 avait été conduit à l’hôpital après une chute survenue aux essais… La suite de l’histoire ? Vous la connaissez. Le transalpin inscrira 88 autres succès pour un total de sept titres mondiaux, qui lui ont valu d’être érigé au rang de légende. Je pense que c’est une surprise pour personne que Marc Márquez ait triomphé après seulement deux courses et qu’il ait sacré dès sa première année.

Je me souviens aussi avoir assisté aux premières victoires de Barry Sheene et de Freddie Spencer, deux pilotes qui allaient être un peu plus tard sacrés. 25 d’entre nous avaient fait le déplacement à Assen en 1975 pour soutenir Barry Sheene qui revenait d’une terrible chute à Daytona et je suis convaincu que nos encouragements l’ont porté. Barry allait franchir la ligne d’arrivée à égalité de temps avec Giacomo Agostini. Lequel avait convaincu les chronométreurs d’attribuer la victoire à son adversaire. 18 autres suivront, ainsi que deux titres mondiaux.  

Sept ans plus tard, j’ai dévalé le légendaire virage de l’Eau Rouge à Spa, mon carnet à la main, en espérant être le premier journaliste à parler à Freddie Spencer après son tout premier succès. Lorsque je suis arrivé en bas à bout de souffle, Freddie essayait de tourner la moto pour revenir dans la voie des stands. Épuisé, Freddie est tombé à 5 km/h alors qu’il avait affiché une moyenne de 157,873 km/h durant cette course… Mon entretien aura dû attendre. Freddie remportera 19 autres Grands Prix et deux couronnes en 500cc. À ce jour, il est toujours le seul à avoir été sacré la même année Champion du Monde 500cc et 250cc, c’était trois années plus tard.

Alors patience Fabio, cette première victoire viendra ! Et point positif, le Niçois aura une autre opportunité dès ce week-end, alors que le XV de France devra attendre au minimum quatre ans.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés