Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

Le regard rivé vers le ciel à Phillip Island…

Sur ce circuit où les Yamaha font figure de grandes favorites, c’est plutôt la météo qui est au centre de toutes les préoccupations !

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Jack Miller (Pramac Racing), Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu) et Iker Lecuona (American Racing KTM) - tout juste officialisé chez Red Bull KTM Tech3 en vue de 2020, se retrouvaient ce jeudi en amont du GP d’Australie, pour une conférence de presse qui allait surtout tourner autour de cette météo quelque peu incertaine…

Support for this video player will be discontinued soon.

Lecuona reçoit les conseils de Rossi, Márquez et Quartararo

Un paramètre dont il faudra tenir compte comme le soulignait notre rookie Fabio Quartararo, grandement attendu au vu de ce tracé si favorable à la Yamaha.

« Certes, c’est un tracé qui convient bien à la Yamaha et que j’aime beaucoup avec ses courbes rapides, mais il faudra aussi tenir compte des conditions, déclare le Niçois qui refuse de s’emballer. Autant aujourd’hui il fait très beau, autant il semble que ce week-end les conditions seront plus compliquées. Alors ne nous concentrons pas sur la victoire et travaillons comme nous l’avons toujours fait, pour avancer étape par étape. Nous ferons de notre mieux, nous verrons. »

Mais en tant que local de l’étape, Jack Miller est encore le mieux placé pour parler de météo.

« C’est un endroit où j’adore venir, un des meilleurs tracés du calendrier et ça tombe bien : c’est mon épreuve nationale. Les prévisions météo n’annoncent pas forcément du beau temps mais honnêtement mieux vaut ne pas en tenir compte et voir le matin-même, car tout peut changer très vite avec le vent, explique-t-il. En tout cas, je me sens bien en ce moment. C’est dommage ce résultat au Japon, car nous avions vraiment un bon rythme. Qu’importe, place désormais à Phillip Island. Habituellement j’y suis assez fort, alors j’entretiens de gros espoirs de pouvoir me battre avec eux. »

Andrea Dovizioso, classé troisième de l’édition 2018, attend lui aussi demain matin afin d’y voir un peu plus clair.

« L’an passé, nous avions fait une belle course en Australie. J’espère donc figurer sur le podium cette fois encore, même si ça ne sera pas facile car Marc, Álex et les Yamaha seront très forts en face, reconnaît-il. Mais sur les courses précédentes, nous étions assez rapides dans les derniers tours et nous devons comprendre d’où ça vient […] Phillip Island est un tracé totalement différent, les conditions y sont généralement assez étranges. Ceci étant, tout le monde est logé à la même enseigne et le vent peut carrément changer la donne. Nous verrons demain matin au réveil. »

Pour le Champion du Monde Marc Márquez, premier à avoir pris la parole face au média, mieux vaut ‘ne pas prendre trop de risques si le feeling n’y est pas’. Enfin c’est ce qu’il dit...

« Nous arrivons d’un excellent week-end au Japon. Ce dimanche, nous essaierons une nouvelle fois de nous battre pour la victoire, mais c’est un circuit où le feeling est vraiment crucial, compte tenu de ces virages ultra rapides. Si tu ne le sens pas, mieux vaut ne pas trop prendre de risques et se contenter d’un podium, affirme-t-il. Sans compter qu’aujourd’hui on se croirait en été et demain, on peut très rapidement basculer en hiver. Quoi qu’il en soit il faudra être prêt à se battre face aux Yamaha et Suzuki. Ça ne sera pas évident de les battre, mais on tentera. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Aurait-il pensé atteindre les 400 Grands Prix ?

Valentino Rossi, qui se montrait également prudent vis-à-vis de la météo, aborde pour sa part une nouvelle étape importante de sa carrière.

« 400 Grands Prix, ça en fait du chemin parcouru, admet le transalpin. Et quel honneur de pouvoir célébrer ça sur un circuit aussi iconique ! Tous les pilotes adorent Phillip Island, c’est un des meilleurs tracés du calendrier. On paierait pour avoir un week-end comme ça, avec un grand ciel bleu. Malheureusement, on dirait qu’il en sera différent. »

Johann Zarco, écarté par KTM en amont d’Aragón, était lui tout excité à l’idée de retrouver le paddock, qu’importe les conditions.

« Forcément que j’affiche un grand sourire, indique-t-il. Difficile ceci étant de se fixer le moindre objectif. Mais je veux balayer tous ces feelings que j’ai pu avoir cette année. Mon histoire avec le MotoGP™ était terminée mais Lucio m’a appelé et j’ai aussitôt accepté car ce sont peut-être mes trois dernières courses. J’ai pris de gros risques en rompant ce contrat en vue de 2020. Mais j’ai réalisé que courir, c’est ce que je voulais par-dessus tout. C’est un futur sur le court terme, alors je veux le vivre avec intensité. »

Pour revoir l’intégralité de la conférence de presse et profitez de toute la saison MotoGP™ abonnez-vous dès à présent au VidéoPass MotoGP™. Sachez également qu’une page No Spoiler existe.

Support for this video player will be discontinued soon.

Phillip Island : La conférence de presse en intégralité !

Recommandés