Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By Nick Harris

Continuons de rêver, par Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ se remémore les plus belles courses de Valentino Rossi à Phillip Island.

Ça ne pouvait arriver qu’au Docteur ! Quelques minutes seulement après ces retrouvailles avec son ancien chef mécanicien Jeremy Burgess sur la grille, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) signait un magnifique envol pour mener les premiers tours de ce GP d’Australie le tout, sous le regard de Giacomo Agostini. Et dire qu’il s’agissait de son 400e départ !

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi célèbre ses 400 départs !

Ses fans avaient quant à eux le souffle coupé. Tous rêvaient d’une 116e victoire ou ne serait-ce d’un 235e podium… Au bout du compte, le quarantenaire n’allait pas être en mesure de résister à cette meute de jeunes emmenée par Marc Márquez (Repsol Honda Team), sur ce circuit où il nous aura pourtant offert de mémorables prestations par le passé. Au terme de ces 27 tours de course, Valentino Rossi se classait en effet huitième. Mais force est de constater qu’à peine 1.3 seconde le séparait à l’arrivée du troisième Jack Miller (Pramac Racing).

Support for this video player will be discontinued soon.

Le départ canon de Rossi !

À plusieurs reprises durant cette course, on aura également vu du grand Valentino Rossi se battre face à des pilotes comme Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Francesco Bagnaia (Pramac Racing), Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini) ou encore Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini). Ça m’a rappelé certains souvenirs dont cette première victoire inscrite à Phillip Island en 500cc, à l’issue de laquelle il sera sacré Champion du Monde 2001. Ce jour-là, les huit premiers s’étaient tenus en seulement trois secondes. Valentino Rossi devenait alors le plus jeune pilote à avoir été sacré dans les trois catégories.

Support for this video player will be discontinued soon.

MotoGP™ Classics: Australian GP 2001

Je n’oublierai jamais cet hommage rendu à Barry Sheene dans son tour d’honneur en 2003, sur ce même tracé de Phillip Island. L’Italien, qui venait de triompher en dépit de cette pénalité de 10 secondes, arborait un drapeau avec le légendaire n°7. Barry était à vrai dire un grand ami à son père Graziano.

Support for this video player will be discontinued soon.

2003 Australian Grand Prix - MotoGP Race

Qu’on le veuille ou non, le temps est compté pour ‘the Doctor’. Mais le MotoGP™ fait désormais route vers Sepang et souvenez-vous il y a un an, cette manche avait été riche en émotions pour l’Italien. Il y avait d’abord eu ce succès de Luca Marini, combiné au titre de son poulain Francesco Bagnaia et puis il ira jusqu’à mener 16 tours au moment de la course MotoGP™. À quatre tours de la fin, ses espoirs s’envolaient tout compte fait lorsqu’il partait à la faute en tête de course. Ceci étant, l’histoire pourrait être tout autre ce dimanche. Continuons de rêver !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

La journée presque parfaite de Rossi

Recommandés