Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Qui est Matteo Ferrari ?

Champion FIM Enel MotoE™ 2019, l’Italien a fait auparavant ses preuves en CIV, Moto3™ ainsi qu’avec une victoire en Superstock 1000.

La première édition de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE™ fut électrisante et animée jusque dans les ultimes secondes de la dernière course, ayant donné son vainqueur final. Matteo Ferrari (Trentino Gresini MotoE) a récolté la couronne mondiale suite à sa cinquième place dans la course 2 de Valence, et avec 99 points au compteur. L’Italien devance Bradley Smith (One Energy Racing) de 11 points à l’issue de cette édition 2019, mais le Britannique peut se satisfaire de ses quatre podiums acquis au Sachsenring, à Spielberg et lors des deux manches au Circuit Ricardo Tormo.

Support for this video player will be discontinued soon.

Voici le vainqueur de la première Coupe MotoE™ !

Originaire de Cesena (Italie) où il est né en 1997, Ferrari a débuté sa carrière en catégorie junior, avant de faire ses premières marques au Trophée RS125GP dans le cadre du CIV, avec un titre à la clé en 2011. Il grimpe alors en Moto3™, toujours au sein du CIV, où il sera vice-champion avec une victoire. Ses talents lui permettent d’être promu dans le Championnat du Monde Moto3™ en 2013, dans l’équipe San Carlo Team Italia. Au guidon d’une FTR-Honda puis d’une Mahindra, il court trois saisons en catégorie mondiale, avec pour meilleur résultat une neuvième place au Sachsenring en 2014.

En 2016, il prend la tangente en montant sur la selle d’une Superbike en championnat CIV. Lors de sa première année, Ferrari signe une victoire et termine troisième du classement. En parallèle, il réalise deux courses en FIM Superstock 1000 à Imola et Misano. Il réitère cet agenda en 2017, avec des podiums et une quatrième place en CIV, ainsi qu’en 2018 avec le titre, sans oublier sa victoire STK1000 à Imola.

Pour 2019, l’Italien se dirige vers l’Espagne et l’électrique. Il participe au Championnat Européen FIM CEV Repsol en catégorie Moto2™, avec quatre entrées dans le Top 10. Mais c’est en MotoE™ qu’il s’illustre davantage. Après deux Top 5 dans les deux premières manches du Sachsenring et de Spielberg, il monte en puissance dans la troisième étape organisée le cadre du GP de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini. Il signe un week-end parfait avec un doublé, ses deux victoires le propulsant en tête du championnat, avec 19 points d’avance sur Hector Garzo (Tech3 E-Racing).

Dans l’ultime manche de l’année, Ferrari sécurise son trône avec une quatrième position dans la première course. Or avec une disqualification de Garzo - deuxième à l’arrivée - il hérite d’un podium et prend ainsi le départ de la Course 2 avec finalement 20 points d’avance sur Smith, où sa cinquième place à l’arrivée lui suffit pour décrocher la couronne.

Matteo Ferrari est ainsi le vainqueur de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE™ 2019. Mais ce n’est qu’un au revoir, car l’Italien sera de nouveau de l’aventure pour défendre son titre en 2020 !

Retrouvez l’ensemble des championnats Live&OnDemand avec le VidéoPass MotoGP™, incluant l’intégralité du contenu motogp.com, ainsi que des focus techniques et courses historiques.

Recommandés