Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

L’heure de vérité pour les rookies de la promotion 2019

Quartararo, Mir, Bagnaia, Oliveira… Tous pourvus des ultimes prototypes, que seront-ils en mesure d’aller viser en 2020 ?

Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Francesco Bagnaia (Pramac Racing Team) et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3)… Il y a ceux qui en auront mis plein la vue, ceux qui auront au contraire connu des débuts plus timides, mais les compteurs sont désormais remis à zéro et de grosses attentes entourent nos rookies de la saison passée, ne serait-ce parce que tous seront pourvus des ultimes prototypes de leur marque.

Il y a tout d’abord Fabio Quartararo. Qui aurait cru au Qatar que le jeune Niçois raflerait sept podiums et six poles, pulvérisant au passage le record du plus jeune poleman à Jerez, du haut de ses 20 ans et 14 jours ; une référence jusque-là détenue par Marc Márquez ?! Et pourtant c’est exactement ce qu’il fut en mesure d’accomplir pour terminer cinquième du général, premier débutant et meilleur pilote indépendant. Des prestations, conjuguées à celle de son coéquipier Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) qui ont convaincu Yamaha de leur fournir le même matériel que les pilotes officiels à compter de Sepang. Autant dire que le prochain Test revêtira une grande importance.

Support for this video player will be discontinued soon.

Quartararo, un exemple à suivre pour les nouveaux rookies

Joan Mir n’aura mis pour sa part plus de temps pour s’adapter, il n’empêche qu’à son retour de blessure à Misano, il n’aura manqué qu’une seule fois le Top 10 en sept courses. Et ses deux premiers Tests se sont avérés être prometteurs, puisqu’ils se sont soldés à chaque fois par une cinquième place ; preuve même que le Majorquin monte en puissance.

Support for this video player will be discontinued soon.

Mir et Rins donnent leur avis sur le moteur 2020

Francesco Bagnaia aura quant à lui connu une saison plus difficile ; saison qu’il aura d’ailleurs terminé blessé après une vilaine chute en sortant des stands à Valence. Contraint de manquer le dernier Grand Prix, l’Italien n’a depuis pas encore roulé. Seul moment d’embellie : ce Grand Prix d’Australie terminé en quatrième position, à tout juste cinq millièmes de son coéquipier Jack Miller (Pramac Racing). L’Italien, qui semble avoir pleinement récupérer la mobilité de son poignet gauche, va bientôt devoir s’attaquer à un nouveau challenge avec sa GP20.

Reste enfin Miguel Oliveira, qui n’aura pas vécu une saison de tout repos avec sa KTM. Après cette brillante huitième place décrochée sur les terres de son employeur, le Portugais allait être fauché par Johann Zarco en Angleterre. Un incident qui viendra fragiliser son épaule… et puis il y aura cette violente chute à Phillip Island, suite à laquelle il décidait de s’opérer. Un choix qui venait compromettre sa participation aux événements suivants. Pour lui aussi, le Test de Sepang marquera donc un moment important ; celui de son retour à la compétition.

Support for this video player will be discontinued soon.

After the Flag en bref : Oliveira fait un point santé

La pré-saison reprend dans tout juste quelques jours à Sepang. Pour ne rien rater de leur retour en piste, tout en bénéficiant d’une large bibliothèque vidéos, rejoignez-nous dès à présent en vous abonnant au VidéoPass.

Support for this video player will be discontinued soon.

Off the Racing Line - Épisode 1 : Miguel Oliveira

Recommandés