Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Lutte contre le Covid-19 : Mugello apporte sa contribution

Le tracé italien a souhaité mettre son matériel médical à disposition de deux hôpitaux locaux.

Tags MotoGP, 2020

Le Centre Médical installé sur le circuit du Mugello vient de livrer du matériel médical à certaines unités de Toscane, afin de les aider à faire face à l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement.

On parle en l’occurrence d’un respirateur automatique, accompagné de son moniteur et d’un échographe pour les soins intensifs de l’hôpital de Borgo San Lorenzo. La polyclinique de Careggi à Florence aura quant à elle reçu quatre défibrillateurs et tout l’équipement nécessaire pour un deuxième lit de réanimation.

Paolo Poli, PDG du circuit :
« Nous avons immédiatement indiqué notre disponibilité au maire des communes de Carperia et de San Piero, Federico Ignesti. Dans une période aussi compliquée que celle-ci, les efforts de chacun doivent se concentrer autour d'une même et unique chose : apporter une réponse immédiate à cette urgence. Ces équipements, dont nous disposions, est un petit geste vis-à-vis de ces gens, qui donnent tout pour nous garantir les meilleurs soins. »

Dario Nardella, maire de la métropole de Florence :
« Je remercie Paolo Poli pour ces équipements, dans ce contexte de lutte contre la propagation du Coronavirus. C’est un exemple, qui je l’espère, suscitera encore plus les sens de la responsabilité, du partage et de la solidarité. »

Federico Ignesti, maire des communes de Scarperia et de San Piero Federico Ignesti :
« Nous sommes très touchés par ce geste. Je leur adresse, au nom de ces deux hôpitaux, un grand merci. J’espère que cet élan de solidarité perdura, dans une période aussi complexe pour notre pays. »

Parallèlement, dans une interview donnée à la Gazetta, Michele Zasa – Directeur de la Clinica Mobile MotoGP™ - appelait la population à une prise de conscience face à la dangerosité de ce virus…

« En tant que médecin, j'en ai vu des choses difficiles dans ma vie, mais je vous assure que c’est encore un tout autre niveau et encore, nous avons pas atteint le pic… Je voudrais que ça soit clair : la situation est catastrophique, nous luttons contre une armée invisible. À chaque fois que nous recevons des appels malheureusement, c’est pour des cas de Covid-19 et les premiers exposés dans l’histoire, c’est tout le personnel médical, le bénévoles, mais aussi la protection civile qui, en très peu de temps, se sont retrouvés dans des situations d’urgence absolue. Je vous assure que c’est un stress constant pour nous, car nous devons suivre un protocole très strict pour éviter tout contact avec ces patients […] Mais le vrai problème, c’est de voir que ça commence à toucher de nombreux jeunes. Pourtant dans les rues, vous continuez de voir des gens sur les bancs ou en train de marcher. J’ai l’impression qu'ils ne se rendent pas compte du risque de propagation, alors que nous, nous sommes épuisés, » concluait-il.

Recommandés