Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

Vérifications techniques à distance en MotoGP™

À défaut d’avoir pu procéder aux vérifications pour tous les constructeurs au Qatar en vue des homologations, voici ce qui est proposé.

Tags MotoGP, 2020

Un certain nombre de questions planent sans doute dans votre esprit, concernant les conséquences - au niveau compétition - de l’actuelle épidémie de Coronavirus et plus particulièrement en ce qui concerne les homologations techniques. En MotoGP™, les équipes qui ne disposent pas de concessions voient leur moteur gelé et chaque pilote a droit à deux ensembles aérodynamiques par saison.

En temps normal, cette spécification moteur doit être homologuée le jeudi précédant le premier Grand Prix, tout comme le premier des deux carénages ; processus qui n’a pas pu être réalisé pour tous les constructeurs en raison de l’annulation de cette épreuve inaugurale en catégorie reine. Malgré tout, le Grand Prix QNB du Qatar reste le point de départ officiel de la saison, le moment à partir duquel ces homologations entrent en application.

Pour des raisons d’équité, la FIM, l’IRTA, la MSMA et Dorna Sports ont donc convenu qu’elles devaient être effectuées à distance, sous forme numérique dans les plus brefs délais.
Habituellement, deux options se présentent aux constructeurs. Soit ils fournissent une liste de pièces d’un échantillon moteur de telle sorte à pouvoir le comparer durant la saison, soit ils fournissent des croquis numériques. Habituellement, chaque constructeur choisit de fournir un échantillon complet du moteur ou un échantillon de toutes les pièces que le moteur contient.

En d’autres termes, si un constructeur compte des pilotes ayant recours à une spécification différente – comme pour un pilote indépendant qui utiliserait un moteur de la saison passée – il doit fournir chaque échantillon.

Honda est la seule marque à avoir effectué ces démarches au Qatar. Tous les autres qui, au vu des circonstances, n’ont pas pu se plier à cette obligation, ont de fait envoyé leur échantillon moteur, qui doit correspondre à celui équipant leur machine au premier événement 2020.
Des dessins numériques du premier carénage choisi par chaque pilote doivent être également fournis ; ces derniers devant respecter les restrictions techniques en vigueur.

La FIM, l’IRTA, la MSMA et Dorna Sports mettent tout en œuvre pour faciliter la tâche aux constructeurs, tout en honorant le règlement. Le MotoGP™ n’a jamais envisagé une période de fermeture au cours de laquelle, toutes les usines devraient cesser leurs activités, à un moment donné, à une période donnée, principalement à cause des difficultés que représenterait un tel contrôle.

Le développement des autres éléments de la moto, non soumis à l’homologation, peut donc se poursuivre, comme c’est le cas durant la saison.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.