Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Nick Harris

‘Une nouvelle étoile était née’… par Nick Harris

Nick Harris se rémémore les premières courses disputées en Europe d’un certain Freddie Spencer.

Pour les fans britanniques de moto, ce week-end de Pâques rimait traditionnellement avec le Trophée transatlantique : les États-Unis y affrontaient la Grande-Bretagne sur des circuits bien anglais… Brands Hatch le vendredi, Mallory Park le dimanche et ils finissaient par Oulton Park le lundi. Le public y était à chaque fois très nombreux pour assister à ce combat entre ces deux équipes respectivement emmenées par Barry Sheene et Kenny Roberts.

Le Vendredi Saint de 1980 en fut le parfait exemple. Ce jour-là, le trafic était totalement saturé sur l’A20 en direction de Brands Hatch. Plus de 50 000 personnes avaient fait le déplacement sur ce circuit du Sud de Londres pour soutenir leur héro Barry Sheene face aux ‘Yanks’. Même le soleil était au rendez-vous !

Et alors que les équipes se préparaient pour ce premier choc, un Concorde tout juste parti de Heathrow, survola la piste ; un joli symbole finalement de cette montée en puissance qu’allait bientôt nous offrir ce jeune Américain originaire de Louisiane, prénommé Frederick Burdette Spencer. Certains fans, qui agitaient fièrement leurs drapeaux, consultèrent tout de même dans leur programme l’identité de ce pilote de tout juste 18 ans, arborant un gros numéro huit sur son cuir.

De retour dans le paddock, Erv Kanemoto faisait chauffer cette Yamaha 750cc toute argentée sur laquelle Freddie Spencer s’apprêtait à courir pour la toute première fois, hors du continent américain. Il faut dire qu’il leur avait envoyé un signal fort aux essais et ce malgré quelques problèmes électriques… Mais personne n’était préparé à une telle domination.

En à peine trois tours, il avait déjà distancé les Barry Sheene, Kenny Roberts et Graeme Crosby. Une heure et demi plus tard, Freddie Spencer récidivait lors de la deuxième course. En dépit de tous les efforts fournis par Kenny Roberts et Randy Mamola, c’était la journée de la Yamaha argentée. Une nouvelle étoile était née !

Freddie Spencer remportera 27 Grands Prix et trois titres de Champion du Monde, dont deux la même année (en 1985, lorsqu’il signait ce doublé 250cc / 500cc). Comme quoi, on aurait davantage dû prêter attention à ce Concorde qui pointait vers les États-Unis, il y a très exactement 40 ans !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Freddie Spencer, les souvenirs d'une légende !