Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By Nick Harris

Passé et présent: répercussions sur le MotoGP™ - Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ se remémore quelques épisodes exceptionnels vécus en marge de certains Grands Prix.

Tags MotoGP, 2020

Jamais depuis la création des Grands Prix en 1949, notre sport n’a été confronté à une chose aussi grave que cette pandémie. Mais nous avons vécu et nous vivrons encore d’autres crises, bien au-delà de notre sport.

En 1982, la manche inaugurale se tenait en Argentine. Je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait lorsque je me suis lancé dans ce road-trip de six jours entre sa capitale et sa frontière chilienne, avant de revenir pour assister à une superbe course impliquant Kenny Roberts, Barry Sheene mais aussi Freddie Spencer. En chemin, nous étions tombés sur les mères qui pleuraient la disparition de leurs fils, enlevés et massacrés par l’armée. Même si j’ai apprécié l’atmosphère qui régnait dans les villes, je me souviens aussi de ces nombreux avions militaires à l’aéroport… Ce n’est qu’à notre retour en Angleterre que nous avons réalisé que nous étions partis à temps. Deux jours plus tard, une guerre éclatait en effet entre le Royaume-Uni et l’Argentine au sujet des Îles Malouines, coupant toute liaison aérienne.

Un an plus tard, le Championnat s’ouvrait dans un autre pays, qui n’avait jusqu’alors pas fait la une des journaux : l’Afrique du Sud, avec son régime de apartheid. Je me revois à mon arrivée, en train de me demander si ça avait été une bonne idée d’organiser un Grand Prix ici. Une question à laquelle j’allais bientôt répondre, en voyant ce front uni et bien déterminé à ignorer la ségrégation infligée à la population noire. Ça n’a pas toujours été facile, on aurait pu faire comme si rien n’était, mais non ! Ce combat signifiait tant pour nous et j’espère que la réaction de notre communauté sportive aura été un choc pour les dirigeants de l’époque.

En 2002, des milliers de personnes étaient là lorsqu’on a atterri à Melbourne. Naïvement, j’ai pensé que c’était pour accueillir les pilotes du MotoGP™, sauf qu’en fait pas du tout… Quelques jours plus tôt 88 Australiens avaient perdu la vie dans les attentats de Bali. C’était les survivants qui rentraient, accompagnés de leurs proches. De mémoire, Randy Mamola s’était même rendu dans un centre médical de Cowes pour donner son sang.  

En 2011, le paddock du MotoGP™ s’envolait cette fois pour Motegi. Il s'agissait du premier événement sportif majeur à être organisé au Japon depuis le tremblement de terre et le tsunami, qui avaient d’ailleurs provoqué ce report de six mois. Malgré de réelles inquiétudes concernant une possible fuite à la centrale de Fukushima Daiichi – inquiétudes qui se sont révélées par la suite infondées - le Grand Prix a bien eu lieu ! Mieux encore, les pilotes nous y ont offert de superbes courses, qui venaient redonner quelque peu le sourire aux locaux, jusque-là tant mis à l’épreuve.

Alors quand cette pandémie s’achèvera, nul doute le MotoGP™ reviendra sur les plus belles pistes !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.