Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

Gratuit : Ces courses où le titre s’est décidé...

La playlist gratuite de cette semaine est consacrée à certaines de ces courses qui se sont achevées par le couronnement d’un pilote.

Tags MotoGP, 2020

motogp.com vous accompagne dans ce confinement, en vous proposant chaque semaine une playlist gratuite. Les documentaires et les titres de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) ont déjà été mis à l’honneur, tout comme ces héros locaux, ceux qu’on attendait pas, ou encore ces pilotes auteurs de débuts remarqués… Bref la liste est loin d’être exhaustive et cette semaine, nos internautes auront le privilège de se replonger dans quelques courses où tout s’est joué au Championnat.

De fait, nous vous emmenons pour commencer à Buenos Aires en 1999, lorsque tout juste six petits points séparaient Emilio Alzamora de Marco Melandri. La couronne revenait au bout du compte au Catalan, mais il s’en sera fallu de peu, puisque ce jour-là Marco Melandri allait bel et bien triompher. Restons sur le continent Sud-Américain avec cette sixième place inscrite par Kenny Roberts au GP du Brésil 2000, qui lui aura été suffisante pour décrocher le titre 500cc. Pourtant deux courses figuraient encore au calendrier.

L’année suivante, Valentino Rossi obtenait finalement sa revanche dans cette même catégorie à Phillip Island et avec manière, puisqu’il battait son grand rival Max Biaggi de 13 millièmes : Une double victoire pour l’Italien, dont tout le monde se souviendra car l’ère des 500cc prenait alors fin.

Comment ne pas revenir également sur cette couronne empochée par Nick Hayden en 2006 ? C’était à Valence et Valentino Rossi, bien qu’arrivé en tête, s’était fait piéger après seulement quatre tours. La messe était dite. Un scenario assez similaire à celui de 2017, si ce n’est que cette fois c’est Andrea Dovizioso (Ducati Team) – dauphin de Marc Márquez – qui était parti à la faute. L’Italien voyait ainsi ses dernières chances s’envoler, tandis que son adversaire ralliait l’arrivée au troisième rang, non sans quelques frayeurs.

Nous avons aussi retenus les deux sacres de Casey Stoner en 2007 et en 2011. Le premier d’entre eux survenait sur la piste de Motegi, au terme d’une épreuve de type flag-to-flag qu’il terminait en sixième position. Le second s’offrait à lui sur ses propres terres, en l’absence de son principal concurrent Jorge Lorenzo, qui s’était fracturé un doigt au warm-up.

Bien évidemment, vous y retrouverez aussi le dernier GP de Thaïlande, que Marc Márquez (Repsol  Honda Team) n’avait même pas besoin de remporter, vu sa marge vis-à-vis d’Andrea Dovizioso. Mais pour le natif de Cervera pas question de faire les choses à moitié et c’est le pauvre Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) qui en faisait les frais dans le dernier virage.

Mais ce qu’on aime par-dessus tout, ce sont les ‘final showdown’ et il y en a eu d’autres ces dernières années, comme en 2014 dans la plus petite des catégories. Jack Miller, qui accusait 11 points de retard sur Álex Márquez, se sera honorablement défendu en tête, allant jusqu’à ralentir le rythme de telle sorte à ce qu’un maximum de pilotes s’intercalent entre eux. Malheureusement, ses efforts ne paieront pas. Et un an plus tard, en MotoGP™ cette fois, le suspense était à son comble entre Jorge Lorenzo et Valentino Rossi. L’un partait en pole, l’autre dernier. L’Italien allait malgré tout parvenir à remonter au sein du peloton. Le trio de tête restait en revanche inaccessible et fatalité, le n°99 finissait par s’illustrer.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.