Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Red Bull KTM Tech3

Tech3 – Épisode 4 : Un sport parfois cruel…

Hervé Poncharal revient sur un des moments les plus douloureux de sa carrière, l’accident de Nobuyuki Wakai en 1993.

Lors de la saison 1993, nous avions mis nos installations à disposition de certaines équipes privées du Japon et Nobuyuki Wakai était un des pilotes à en bénéficier. Il courait en 125cc et je le considérais quasiment comme mon frère. On allait souvent s’entraîner ensemble, on faisait du vélo, on était très proches l’un de l’autre, je faisais en sorte de m’occuper de lui et puis il est passé en 250cc avec Suzuki.

Un jour, alors qu’il sortait de la pitlane, il a heurté un spectateur, sa tête a cogné dans le mur et il est mort. Les gros accidents sont toujours difficiles à encaisser et ça l’est encore plus, quand vous connaissez de près cette personne, si jeune et si gentille. On partageait une relation très forte. En plus ça s’est produit dans des circonstances stupides. C’était un incident de course oui, mais c’est arrivé à 60, 70 km/h. Je m’en souviendrai malheureusement à tout jamais.

Ce garçon avait un bel avenir devant lui. Bien évidemment, comme vous pouvez l’imaginer, nous avons accueilli ses parents du Japon. Ce fut un moment très difficile car dans ce cas de figure, vous vous sentez aussi en partie responsable. Vous avez tout fait pour l’aider à atteindre son objectif et ça se termine tragiquement. Ses parents m’ont demandé de garder le moral, en me disant qu’il avait quitté ce monde en faisant ce qu’il aimait par-dessus tout et c’est ce que j’ai envie de retenir, même si ce fut un des moments les plus difficiles de ma vie.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.