Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By Petronas Yamaha SRT

Quartararo : « La moindre blessure coûtera cher… »

Enthousiaste à l’idée de reprendre très prochainement, le Français évoquait aussi les enjeux d’un calendrier aussi resserré.

Il y a une semaine de ça, le MotoGP™ dévoilait son calendrier 2020 : un calendrier, réajusté après la crise du Covid-19, que découvraient en même temps que vous les pilotes. Parmi lesquels, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) ! Resté à Andorre durant la période du confinement, le Niçois n’attendait que ça : connaître la date de la reprise pour ajuster sa préparation physique...

« Je suis très content qu’on ait enfin un calendrier, indique-t-il dans un communiqué émis récemment par le team Petronas Yamaha SRT. D’ailleurs, un grand merci à la Dorna et à l’IRTA pour le travail accompli. Je m’entraîne dur depuis des mois rien que pour ça et nous avons désormais une date claire en ligne de mire, celle du 19 juillet. Bien évidemment, le calendrier sera totalement différent, mais c’est le seul qui puisse tenir la route dans ces circonstances. »

À vrai dire, le Français a bien conscience des enjeux qui se présenteront à lui. « Nous aurons moins de Grands Prix et plus d’épreuves enchaînées sur un même tracé, commente-t-il. Quoi qu’il en soit, le plus important sera d’aborder les courses les unes après les autres et de les terminer. Il faudra faire preuve de prudence, éviter les accrochages, les chutes, tout en suivant méticuleusement les protocoles d’hygiène, car la moindre blessure pourrait vous faire rater pas mal de manches. »

Et il y a une épreuve que le représentant du team Petronas Yamaha est d’autant plus impatient de disputer : le Grand Prix de France, du coup replacé au 11 octobre. « Honnêtement, après toutes ces rumeurs qui avaient circulé ces derniers mois, je ne m’attendais pas à courir au Mans. Autant dire que c’est une jolie surprise. J’espère que, si la situation s’améliore à l’échelle mondiale, nous serons en mesure d’ouvrir les circuits, ne serait-ce à un nombre limité de fans, ça serait vraiment bien. Ils nous manquent tellement ! Mais dans l’immédiat il faut y aller étape par étape, rester en forme et nous aurons l’occasion de profiter pleinement de l’expérience MotoGP™ par la suite. Si nous pouvons clôturer l’année en Malaisie, sur les terres de notre équipe, ça sera que du bonus. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.