Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By MotoGP™ eSport

Global Series 1ère manche : comment être rapide au Mugello

Le tracé du Mugello sera le théâtre de la première manche des MotoGP™ eSport Global Series vendredi avec 11 finalistes prêts à en découdre

Comme ce fut le cas en 2019, le magnifique circuit du Mugello sera le théâtre de la première manche des MotoGP™ eSport Global Series ce vendredi, où les onze finalistes vont devoir s’affronter pour tenter de prendre une longueur d'avance au classement.

Peu de circuits sur le calendrier actuel du MotoGP™ font battre votre cœur autant que celui du Mugello. Phillip Island s'en rapproche peut-être avec son tracé en bord de mer et ses courbes en cinquième vitesse, mais en termes d'atmosphère, de pilotage et de vue imprenable sur les collines, le circuit toscan situé à côté de Borgo San Lorenzo se distingue des autres.

Si un pilote est capable d’être rapide au Mugello, il peut l'être à peu près partout. C’est un tracé technique et difficile qui demande à la fois rapidité et fluidité de pilotage, en faisant bien souvent le théâtre de courses mémorables. En plus de posséder l'une des plus longues lignes droites de tout le championnat, c’est une piste où s’enchaînent les chicanes à grande vitesse.

En tenant compte de ses nombreuses irrégularités, elle constitue un véritable défi mettant à l'épreuve à la fois les aptitudes de jeu et la bravoure.

1

Début imminent pour la MotoGP™ eSport Global Series

Tout commence par un impressionnant plongeon en descente. Lorsque les joueurs franchissent la ligne, ils ont déjà passé la sixième vitesse. En approchant de la fin de la ligne droite d'1,14 km, les compteurs affichent les vitesses les plus rapides de tous les circuits du monde (Andrea Dovizioso a été enregistré à 355 km/h ici même lors du Grand Prix d'Italie de 2019, un record de vitesse absolu en MotoGP™). En approchant de telles vitesses, le premier freinage au virage San Donato est d’une importance cruciale. Les joueurs doivent s'assurer que leurs machines adoptent la trajectoire parfaite dès la sortie des stands, car il est déterminant de bien se placer sur la gauche avant le premier virage.

Le deuxième virage arrive tout de suite après. En montée, il ne faudra qu’un minimum d’effort sur les freins, sans pour autant manquer la corde à Poggio Secco (virage trois) car ce point stratégique du circuit peut offrir de belles occasions de dépassements dans le virage suivant. Le gauche-droite des virages quatre et cinq nécessite quant à lui un freinage précis et une transition tout en douceur pour s’assurer d’arriver au niveau de Casanova Savelli (virages six et sept) avec assez de vitesse.

Valentino Rossi affirme que cette section du circuit est sa préférée au monde. Le challenge qu’elle représente pour un pilote est certainement l’une des raisons à cela. Ces virages s’abordent en quatrième vitesse, avant d’en descendre deux pour ré-accélérer progressivement à la sortie de Savelli. Les virages de l’Arrabbiata (virages huit et neuf) ne nécessitent quant à eux pas de gros freinage, à l’inverse, il est essentiel de bien maintenir sa vitesse et d’accélérer doucement.

Les joueurs se rapprochent ainsi de Scarperia (virage dix) en cinquième vitesse, mais sa configuration en descente nécessite de le passer en deuxième vitesse. Après avoir accéléré à la sortie du Palagio (virage onze), la longue épingle à cheveux du Correntaio (virage douze) exige un freinage en douceur et de la patience avant de reprendre de la vitesse. Les joueurs doivent néanmoins accélérer à l'entrée de la chicane Biondetti (virages 13 et 14). Un changement rapide de vitesse en quatrième avant de passer de gauche à droite devrait assurer une bonne trajectoire à la moto avant l’accélération jusqu’à Bucine (virage 15), ce dernier virage devra être pris en deuxième. Là encore, une sortie en douceur est cruciale pour prendre de la vitesse sur la longue ligne droite du Mugello.

La clé d'un chrono rapide réside ici dans la fluidité et la régularité. Si vous y parvenez, alors vous êtes dans le coup !

Qui prendra la tête de cette première épreuve au championnat ? Découvrez-le ce vendredi 10 juillet à 18h30 (GMT +2), lors de la course d’ouverture du championnat MotoGP™ eSport Global Series !

Vous pourrez suivre la course sur motogp.com et esport.motogp.com, sur les chaînes de télévision spécialisées et sur les plateformes de médias sociaux, notamment YouTube (via les chaînes MotoGP™ et MotoGP™ eSport), MotoGP™ eSport Twitter, Instagram, Facebook (via les pages MotoGP™ et MotoGP™ eSport) et Twitch via MotoGP™ et MotoGP™ eSport.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.