Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

Qui pour renverser Márquez en 2020 ?

Petit tour d’horizon de ceux qui pourraient endosser le rôle des ‘anti-Márquez’ cette saison.

La reprise du MotoGP™, ce n’est plus qu’une question de jours… et la saison qui nous attend s’annonce passionnante ! Certes, lorsque l’on regarde les chiffres, Marc Márquez (Repsol Honda Team) fait une fois de plus figure de grand favori. Depuis 2013, le Catalan n’a en effet manqué qu’un seul titre, grâce à ses 56 victoires et 95 podiums. En 2019, le natif de Cervera n’a d’ailleurs jamais fait moins bien que deuxième, excepté à Austin. Souvenez-vous, le Champion du Monde s’y était fait piéger en tête de course.

Mais 2020 pourrait bien changer la donne, surtout au vu des conditions quelques peu spéciales, inhérentes à ce calendrier condensé. En tout cas, nombreux sont ceux qui espèrent mettre fin à cette domination du 93, même si à la régulière trois noms se détachent plus particulièrement.

Il y a tout d’abord Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), celui que personne n’attendait à un tel niveau l’an passé. Sacré meilleur pilote indépendant, le Niçois entend bien démontrer que ces six poles et sept podiums n’avaient rien d’un hasard, en venant de nouveau rivaliser face à Marc Márquez, qu’il avait presque failli battre à Misano et à Buriram. Pourtant, le rookie bénéficiait alors d’un matériel moins performant que celui des pilotes officiels… pas comme cette année ! Désormais pourvu de la même moto, le tricolore n’aura à vrai dire pas mis bien longtemps à s’y adapter, comme en atteste ce meilleur temps signé en février dernier à Sepang. Mais on savait déjà ‘El Diablo’ performant sur un tour. Reste donc à travailler les longs runs pour espérer détrôner son adversaire, avant de rejoindre la structure officielle en 2021 !

Le Petronas Yamaha SRT, un team ambitieux !

Autre pilote bien déterminé à faire flancher Marc Márquez : Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). Après deux années compliquées, la marque aux diapasons semble enfin avoir trouvé la bonne direction. Preuve en est avec ces deux victoires et ces sept podiums décrochés par le pilote ibérique en 2019. Un regain d’énergie qui s’est poursuivi lors des Test hivernaux. L’Espagnol en aura dominé trois et clairement les M1 étaient dans le coup.

Un nouveau Viñales en 2020 !

Parmi les rivaux majeurs de Marc Márquez cette année, nous pourrions également citer Andrea Dovizioso (Ducati Team). Certes, l’Italien arrive à Jerez encore très légèrement diminué par cette opération de la clavicule gauche, mais il devrait – selon ses médecins - récupérer assez rapidement. Tout comme Maverick Viñales, le transalpin s’est imposé à deux reprises en 2019 pour un total en revanche de neuf Tops 3. Et malgré une pré-saison en demi-teinte, il reste surtout le dauphin de Marc Márquez de ces trois dernières années.

Dovizioso - 'Undaunted' : un film de Red Bull MotoGP™

Un Andrea Dovizioso reste toujours dangereux en course, un peu comme un Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) ! Oui, ‘The Doctor’ aura peut-être plus de mal à lutter sur l’ensemble d’une saison… Ceci étant 2020 pourrait bien nous réserver des surprises ! N’oublions pas que est au passage le pilote le plus expérimenté du plateau. Quand il y a un coup à jouer, le n°46 répond généralement présent. C’est véritablement le moment ou jamais pour décrocher ce dixième titre dont il rêve depuis si longtemps.

Marc Márquez devrait par ailleurs se méfier d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), auteur de deux succès en 2019. Dans une interview, le représentant du team Suzuki Ecstar soulignait justement que ses relations vis-à-vis de Marc Márquez avait changé, qu’une rivalité avait commencé à s’installer. Bref voilà qui nous promet du beau spectacle, sans compter tous ces challengers à l’image de Jack Miller (Pramac Racing) ou Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) prêts à venir mettre leur petit grain de sel !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.