Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Le jour de gloire est arrivé pour Quartararo !

Le Niçois, souvent battu sur le fil, décroche enfin sa toute première victoire en MotoGP™ au terme d’une course riche en émotions…

21 ans que la France attendait de voir un de ses représentants triompher en catégorie reine. Le dernier à y être parvenu n’était autre que Régis Laconi sur la piste de Valence en 1999. La saison passée, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) était passé tout près du but à plusieurs reprises, mais chacune de ses tentatives avait été avortée par un certain Marc Márquez (Repsol Honda Team). Ceci étant sa patience aura fini par être récompensée ce dimanche sur un circuit où il était justement devenu le plus jeune poleman en 2019, tout un symbole !

Sur le papier, le Niçois ne possédait pas forcément le meilleur rythme, sauf qu’il n’aura commis aucune erreur… à la différence par exemple d’un Marc Márquez, pourtant rappelé à l’ordre dès les premiers tours. À vrai dire, il était très facile de se faire piéger compte tenu du manque d’adhérence lié à la chaleur : Résumé de cette course complètement folle !

GP d'Espagne : La conférence post-course !

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) commençait tout d’abord par se hisser en tête devant Jack Miller (Pramac Racing), mais Marc Márquez ressortait mieux de ce premier virage et parvenait à s’intercaler entre les deux hommes. Pendant ce temps-là, on perdait d’ores et déjà Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), victime d’une chute dans la courbe 9. D’autres connaîtront le même sort par la suite à l’image d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) ou de Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing).

Au troisième passage, Marc Márquez entreprenait alors d’attaquer Maverick Viñales, qui répliquait immédiatement, avant de tout compte fait céder face à son compatriote. Et ce qui allait suivre donnait raison au pilote Yamaha puisque le Champion du Monde, qui désirait s’échapper au plus vite, manquait de chuter dans le virage 4. Par miracle, le natif de Cervera parvenait à rester sur ses roues, mais son excursion dans le bac à gravier le reléguait au 16e rang.


Dans la foulée, Fabio Quartararo se défaisait de Jack Miller et un petit écart de Maverick Viñales lui permettait même de revenir au contact du leader. Au neuvième passage, le tricolore s’emparait ainsi des commandes, que plus jamais il ne lâchera.

De son côté, Marc Márquez se lançait dans une folle remontée. Danilo Petrucci (Ducati Team), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Jack Miller… personne ne lui résistait. Maverick Viñales était en ligne de mire, quand un coup de théâtre se produisait à quatre tours du drapeau à damier ! À trop vouloir pousser, le fer de lance Honda se faisait littéralement éjecter de sa moto dans ce même virage 4. Tout comme Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3), l'Espagnol était contraint à l’abandon, mais bien plus préoccupant : le pilote ibérique semblait se tenir le bras en grimaçant.


Sur la fin Andrea Dovizioso, pour rappel opéré de la clavicule il y a trois semaines, venait à bout de Jack Miller pour grimper sur la troisième marche du podium. La hiérarchie n’évoluera plus. Fabio Quartararo triomphait donc devant Maverick Viñales et Andrea Dovizioso. Jack Miller devait quant à lui se contenter d’une quatrième place. Derrière on retrouvait ensuite Franco Morbidelli, Pol Espargaró et Francesco Bagnaia (Pramac Racing). Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), Danilo Petrucci et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) complétaient le Top 10. Johann Zarco (Hublot Reale Avintia Racing), parti 20e, se classait pour sa part 11e.

Le Top 10 :
1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) 
2. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +4.603
3. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +5.946
4. Jack Miller - (Pramac Racing) - +6.668
5. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +6.844
6. Pol Espargaró - (Red Bull KTM Factory Racing) - +6.938
7. Francesco Bagnaia - (Pramac Racing) - +13.027
8. Miguel Oliveira - (Red Bull KTM Tech3) - +13.441
9. Danilo Petrucci - (Ducati Team) - +19.651
10. Takaaki Nakagami - (LCR Honda Idemitsu) - +21.553

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP Red Bull d’Espagne et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

Course MotoGP™ : Qui a donc triomphé en Espagne ?

Recommandés