Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Qui aurait le meilleur rythme pour la course ?

L’analyse des chronos établis durant la deuxième séance devrait permettre d’y voir plus clair.

Ce deuxième week-end en Andalousie ne pouvait pas mieux débuter pour Yamaha… Preuve en est : la marque aux diapasons hisse trois de ses représentants parmi les quatre premiers ; Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) repartant avec les honneurs devant Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), tandis que Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) se voyait crédité de la quatrième place.

Mais cette hiérarchie se base sur les chronos établis en cours de matinée, lorsque les températures étaient encore clémentes. Il serait donc plus judicieux d’analyser les temps réalisés durant les FP2, dans des conditions plus proches de celles qu’on retrouverait en course. Justement que nous enseignent ces données ?

Que les M1 sont là encore dans le coup et tout particulièrement Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) ! ‘El Diablo’, crédité du 14e temps combiné, aura passé l’intégralité de cette deuxième session avec un pneu dur à l’avant et une gomme médium à l’arrière ; soit 22 tours de couverts. Et le Français était même capable d’aller chercher un chrono en 1’38.161 dans les ultimes instants ! Son ultime run comportait par ailleurs sept tours consécutifs sous les 1’38.5…

Maverick Viñales n’est pas en reste. Certes, le Catalan se sera montré un peu moins régulier au départ, mais le n°12 était par la suite en mesure d’aligner quatre tours sans jamais dépasser les 1’38.331 ; preuve de son bon rythme en pneus usés.

Ça va également beaucoup mieux pour Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP). Même si ‘Il Dottore’ ne semble pas encore au niveau de Maverick Viñales ou de Fabio Quartararo, l’Italien a souvent pu atteindre les 1’38, six fois pour être exact sur son second run ! Son meilleur temps en 1’38.292, il le signait au passage sur son ultime tentative. Son pneu avant dur et sa gomme arrière médium avaient alors 23 et 28 tours.

Ce week-end, de nombreux regards seront aussi tournés vers KTM. Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), troisième de ce vendredi, allait jusqu’à déclarer que sa RC16 fonctionnait parfaitement malgré la chaleur. Et le Sud-Africain enchaînait effectivement quatre tours en 1’38. Son coéquipier Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) parvenait quant à lui à claquer un tour en 1’37.889 avec de vieux pneus avant de partir à la faute dans le virage 2. Le clan autrichien pourrait en d’autres termes avoir un coup à jouer…

Gare enfin à Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui a effectué deux runs de cinq tours sans jamais monter plus haut que 1’38.644. Reste à prendre un bon départ ce dimanche !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.