Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 jours ago
By motogp.com

Doit-on craindre de sérieux problèmes moteur chez Yamaha ?

Malgré un début de championnat en apparences idyllique, de sérieuses inquiétudes commencent à se faire sentir pour la marque aux diapasons

Après deux premières courses en fanfare avec deux victoires d’affilée et un triplé Yamaha au Grand Prix d’Andalousie, l’heure est loin d’être à la fête chez le constructeur Japonais et la tension risque de monter d’un cran lors des prochaines manches.

En effet, après seulement deux Grand Prix, Yamaha cumule les bons et les mauvais records : c’est notamment le seul constructeur du plateau MotoGP™ à avoir utilisé plus de deux moteurs en deux courses. On peut d’ailleurs s’étonner qu’aucun des quatre pilotes n’ait réutilisé le même moteur que lors du GP d’Espagne à seulement une semaine d’intervalle et sur le même circuit.

L’abandon de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) en course le week-end dernier avait déjà soulevé de nombreuses questions dans le clan Yamaha. L’Italien perdait un moteur sur les cinq qui leur sont attribués en début de saison et débutait l’année avec un résultat blanc.

Mais en dépit des apparences, le plus mal loti semble être Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui avait utilisé trois de ses moteurs dès la semaine dernière, dont un s’était avéré défectueux. Sur le paddock, il se murmure que les deux moteurs en cause chez les pilotes officiels auraient été renvoyés directement au Japon pour être analysés. Quoi qu’il en soit, le pilote Espagnol roulait ce week-end avec ses quatrième et cinquième moteurs.

L’écurie satellite Petronas Yamaha SRT n’est pas non plus épargnée puisque Fabio Quartararo et Franco Morbidelli utilisaient également leurs troisième et quatrième moteurs au cours de la manche Andalouse. Le pilote Italien voyait d’ailleurs tous ses espoirs réduits à néant ce dimanche suite à un problème moteur alors qu’il se battait pour le podium.

Dans le cas où l’un des pilotes de la marque serait contraint de se servir d'un sixième moteur avant la fin de saison, il se verrait imposer le départ de la course depuis la voie des stands, une sacrée épine dans le pied pour un constructeur qui semble cette année capable de gagner le titre.

Du côté de chez Yamaha, on nage en eaux troubles et le constructeur Japonais, pourtant en tête du championnat, va devoir trouver rapidement des solutions à ces problèmes de fiabilité afin d’éviter que le rêve ne vire au cauchemar en ce début de saison 2020…

Revivez le GP Red Bull d’Andalousie et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

Recommandés