Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Pecco marque des points dans la course pour la moto de Dovi

L’Italien, qui rêve lui aussi de récupérer la moto de Dovizioso si ce dernier venait à s’en aller, aurait inscrit un podium sans cette casse

C’est désormais une certitude depuis le mois de mai : Jack Miller (Pramac Racing) évoluera bien sous les couleurs du team officiel Ducati à compter de 2021 ; tandis que Danilo Petrucci (Ducati Team) rejoindra les rangs de KTM. La question reste à savoir qui sera son coéquipier, si Andrea Dovizioso (Ducati Team) conservera son guidon. Rien n’est moins sûr car à ce jour, les deux parties n’ont publiquement pas entamé les négociations.

À vrai dire, Ducati préfère attendre quelques courses avant de se pencher plus en détails sur le sujet et le vice-Champion de ces trois dernières saisons a d’ores déjà annoncé qu’il n’hésiterait pas à prendre une année sabbatique, à défaut de trouver un terrain d’entente. Car au-delà de l’aspect purement financier, ce qui l’intéresse c’est d’avoir une moto qui lui permette de se battre face à Marc Márquez (Repsol Honda Team).

En attendant, nombreux sont ceux qui espèrent se faire remarquer auprès de Ducati, à l’instar de Johann Zarco (Hublot Reale Avintia Racing). Le Français ne s’en est d’ailleurs pas caché dans une interview : récupérer ce guidon serait un rêve, même s’il garde les pieds bien sur terre. Mais le tricolore est en compétition avec un autre pilote, en la personne de Francesco Bagnaia (Pramac Racing).

Support for this video player will be discontinued soon.

Zarco, un futur en rouge conditionné par de bons résultats !

Le représentant Pramac, qui aura connu une première année mitigée en MotoGP™, aura d’ailleurs brillé sur ces deux week-ends. Le transalpin ralliait tout d’abord l’arrivée du GP d’Espagne à la septième place, après avoir signé le quatrième temps des qualifications… Et ce dernier était parti pour faire encore mieux une semaine plus tard, comme en atteste cette première ligne décrochée : du jamais vu pour lui en catégorie reine. Oui, mais voilà alors qu’il était confortablement installé au second rang, un épais nuage de fumée se dégageait soudainement de sa Desmosedici. À sept tours du but, le transalpin était ainsi contraint à l’abandon.

Support for this video player will be discontinued soon.

Bagnaia et Morbidelli frappés par la malchance

« Je ne peux pas éprouver de la colère, confie le n°63. Certes, je n’inscris pas de points, mais ce qui importe cette année, c’est de gagner de l’expérience et depuis le week-end dernier, nous avons fait un grand pas en avant avec la moto en termes de rythme. Nous nous sommes concentrés uniquement sur les runs en pneus usés et je pense que j’étais un des plus forts en course. Je tournais dans des chronos similaires à ceux de Fabio. J’essayais d’attaquer, malheureusement j’ai eu ce problème… Quoi qu’il en soit, nous avons démontré que nous étions les meilleurs Ducati, ce qui est très important, même pour le futur ! »

Une dernière phrase lourde de signification et Francesco Bagnaia a conscience que la différence se fera en piste ; raison pour laquelle il reste concentré. Prochain objectif : Brno, où il entend bien poursuivre sur sa lancée. « C’est un tracé qui devrait davantage nous convenir, que ça soit pour la moto ou pour moi. On verra comment ça se passe, mais je suis sûr qu’on pourra s’y battre de nouveau pour un bon résultat, car nous sommes forts et rapides. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés