Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Le Red Bull Ring reste propriété de Ducati !

Andrea Dovizioso s’impose au terme d’un GP d’Autriche, qui nous en aura fait voir de toutes les couleurs…

Depuis l’introduction de cette piste au calendrier MotoGP™, jamais la victoire n’a échappé à Ducati et la tradition a été respectée ce dimanche, avec cette démonstration faite par Andrea Dovizioso (Ducati Team). Tout un symbole, sachant qu’un jour plus tôt il avait annoncé son départ des rouges. Malgré tout ce GP d’Autriche nous aura offert bien des émotions…

Résumé : Et de 5 pour Ducati en Autriche !

Jack Miller (Pramac Racing) signait tout d’abord le meilleur envol. L’Australien se portait ainsi en tête devant Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), surpris quelques instants plus tard par Andrea Dovizioso, Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Tout comme son compatriote, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) perdait un certain nombre de positions, en tirant large dans un virage.

Pol Espargaró attaquait ensuite Andrea Dovizioso et Jack Miller pour s’emparer des commandes au septième passage. Sentant le danger, Andrea Dovizioso décidait aussitôt de réagir. L’Italien, repoussé un très court instant en quatrième position, venait ainsi s’installer dans sa roue, sans que Jack Miller et Joan Mir ne puissent répondre. Pendant ce temps-là, Fabio Quartararo connaissait une excursion dans le bac à gravier ; erreur qui le repoussait en queue de peloton.

Et puis survenait ce terrifiant accrochage entre Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Johann Zarco (Esponsorama Avintia Racing), dans la section la plus rapide du circuit. À l’approche du virage 3, la roue arrière du Français décrochait légèrement et touchait la roue avant du représentant Petronas Yamaha SRT. On passait alors tout près de la catastrophe, puisque leurs motos lancées à pleine vitesse retraversaient la piste, sous le nez de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et de Maverick Viñales, qui s’en sortaient presque miraculeusement.


La course était aussitôt interrompue, le temps de nettoyer tous les débris, tout en évacuant Johann Zarco et Franco Morbidelli vers le centre médical où les examens se montraient fort heureusement rassurant. L’un comme l’autre ne souffre en effet d’aucune blessure.

Finalement un nouveau départ était donné 15 minutes plus tard, en tenant compte des places occupées au huitième tour et une fois de plus, Jack Miller se montrait le plus réactif à l’extinction des feux. L’Australien écartait sensiblement, ce qui permettait à Pol de passer… ou du moins temporairement, puisque le n°43 n’allait pas tarder à récupérer le leadership. Mieux encore, le pilote Pramac mettait progressivement les voiles, grâce à sa combinaison soft soft. Parallèlement, Pol Espargaró perdait du terrain, débordé coup sur coup par Andrea Dovizioso et Álex Rins. Le Catalan n’était en à vrai dire pas au bout de ses peines. Après avoir élargi dans la courbe 4, le pilote ibérique partait au contact avec Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) et les deux hommes se retrouvaient à terre.

Dans la foulée, Álex Rins se débarassait de Jack Miller et se faisait piéger en voulant passer à l’offensive sur Andrea Dovizioso, qui venait de virer en tête. À partir de ce moment-là, l’Italien prenait ses distances, laissant Jack Miller aux prises d’un Joan Mir, bien déterminé à trouver l’ouverture. L’Australien, en difficulté avec ses pneus, finissait tout compte fait par craquer à quelques mètres du but, au plus grand bonheur du Majorquin, qui n’était encore jamais monté sur le podium.

GP d'Autriche : La conférence post-course !

À l’arrivée, Andrea Dovizioso s’impose donc avec une avance de 1.3 seconde sur Joan Mir - soit le 50e succès de Ducati en MotoGP™ ; tandis que Jack Miller devait se contenter du troisième rang. Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Valentino Rossi, seulement 17e et 12e sur la grille, se classaient quant à eux quatrième et cinquième. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), première Honda sous le drapeau à damier, termine sixième devant Danilo Petrucci (Ducati Team). Le transalpin, passé par Fabio Quartararo dans le dernier virage, aura en réalité fait la différence à la réaccélaration. Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3) et Maverick Viñales complètent le Top 10.

Au Championnat, Fabio Quartararo voit son avance réduite à 11 unités sur Andrea Dovizioso ; Maverick Viñales pointant pour sa part à 19 longueurs.

Le Top 10 de la course : 
1. Andrea Dovizioso - (Ducati Team)
2. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) - +1.377
3. Jack Miller - (Pramac Racing) - +1.549
4. Brad Binder - (Red Bull KTM Factory Racing) - +5.526
5. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +5.837
6. Takaaki Nakagami - (LCR Honda Idemitsu) - +6.403
7. Danilo Petrucci - (Ducati Team) - +12.498
8. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) - +12.534
9. Iker Lecuona - (Red Bull KTM Tech3) - +14.117
10. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +15.276

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP myWorld d’Autriche et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

Course MotoGP™ : Qui a donc triomphé en Autriche ?