Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 jours ago
By Nick Harris

‘Fermez les yeux et respirez profondément’, par Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ revient sur ce début de saison à couper le souffle, auquel il ne s’attendait vraiment pas.

Tags 2020

Je n’aurais jamais pensé dire ça après ce début de saison retardé, mais j’ai besoin de me poser pour reprendre mon souffle tant ces cinq premières courses auront été incroyables. Ces quatre décennies, j’ai souvent parlé du ‘changement de garde’, lorsque de nouveaux pilotes ou teams se distinguaient sur des coups d’envoi, mais jamais je n’avais assisté à autant de choses en si peu de temps. Toutes les statistiques sont d’ailleurs en train de voler en éclat.

Je me souviens avoir vibré lorsque Jarno Saarinen a remporté ces deux manches inaugurale en 1973 avant de tragiquement trouver la mort. J’ai aussi raconté les premières victoires de figures comme Eddie Lawson, Wayne Gardner, Kevin Schwantz, Max Biaggi ou encore Kenny Roberts JR. Hormis Max Biaggi, tous seront d’ailleurs Champions du Monde, mais cette saison est encore au-dessus de tout ça. Déjà, qui aurait cru qu’on débuterait la saison le mois dernier à huis clos ?!

11 pilotes différents ont à ce stade terminé sur le podium, quatre se sont illustrés. Trois d’entre eux n’avaient jamais triomphé auparavant : Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), qui plus est rookie. L’Afrique du Sud et le Portugal n’avait jamais vu briller un de leurs représentants en catégorie reine. Outre Andrea Dovizioso (Ducati Team), tous ces vainqueurs avaient également moins de 26 ans et moins de 25 départs au compteur en MotoGP™. Sans oublier les premiers podiums de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) !

Et puis il y a eu ces deux premiers succès de KTM… à l’inverse, voilà cinq courses d’affilée que Honda n’a pas inscrit le moindre Top 3. Ça n’était tout simplement jamais arrivé depuis leur retour en catégorie reine en 1982. Ne serait-ce en qualifications : quatre pilotes différents ont décroché la pole… Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) et KTM n’avait du reste jamais connu à un tel privilège. Au final, ce sont pas moins de 10 noms qui ont figuré en première ligne et Johann Zarco (Esponsorama Racing) est le plus âgé d’entre eux, du ‘haut’ de ses 30 ans.

Il y a quelques mois, je me demandais si on allait pouvoir assister à une course cette année. Mais au lieu de ça, nous aurons vécu cinq courses mémorables, grâce au travail acharné de tous ceux qui sont impliqués dans ce sport. Je n’ai pas l’idée de ce que réserve le Grand Prix de Saint-Marin, en attendant je vais me reposer.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.