Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

Misano, le rendez-vous attendu des Italiens

Ces derniers auront tous les regards portés sur eux aussi bien sur la piste qu’en dehors, pour cette sixième épreuve du calendrier.

Après deux semaines de trêve bien méritées, le MotoGP™ met désormais le cap vers Misano pour le premier des deux week-ends de compétition en Adriatique ; un rendez-vous très attendu des transalpins, ne serait-ce parce que cette destination marque l’unique venue sur le sol italien cette année.

Misano, une terre à conquérir

Mais s’il y en a un qui jouera à domicile, c’est bel et bien Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), dont on attend d’ailleurs toujours l’officialisation au sein du team Petronas Yamaha SRT. Selon les propos de Lin Jarvis, aucune inquiétude à avoir. Juste le temps que les trois parties se mettent d’accord avec les sponsors et quel symbole si cette annonce venait à être faite sur ses terres !

Il faut dire que la marque aux diapasons sort de deux courses compliquées en Styrie, compte tenu de ces problèmes de freins qui venaient s’ajouter aux doutes émis sur la fiabilité de ses moteurs. ‘Il Dottore’, seulement’ neuvième y faisait au passage office de meilleur représentant Yamaha. Ceci étant, ses hommes vont avoir l’occasion de se rattraper sur cette piste de Misano, qui leur a souvent souri par le passé, comme en attestent ces six triomphes. Rien que l’an dernier, le constructeur japonais avait hissé ses quatre pilotes parmi les cinq premiers : un véritable tour de force, qui n’avait pas empêché Marc Márquez (Repsol Honda Team) de s’illustrer devant Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT).

VIDEO GRATUITE : le dernier tour du MotoGP™ à Misano

‘El Diablo’ était à vrai dire passé tout près de la victoire, un épisode qu’il n’a pas oublié et ce dernier a d’autant plus soif de revanche que son avance en tête du Championnat a littéralement fondu depuis trois courses. Septième en Moravie, puis huitième et 13e à Spielberg, le Niçois ne compte en effet plus que trois petits points d’avance sur son plus proche poursuivant en la personne d’Andrea Dovizioso (Ducati Team), vainqueur de l’édition 2018. Autre concurrent ayant à cœur de tourner la page autrichienne : Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), repoussé en cinquième position étant donné ce problème mécanique, qui l’aura contraint à se jeter de sa M1 à plus de 200 km/h.


Indépendamment d’Andrea Dovizioso, cette épreuve aura également une importance toute particulière pour Ducati, qui a prévu d’annoncer sa line-up complète en amont de cet événement. Qui de Johann Zarco (Esponsorama Racing) ou de Francesco Bagnaia (Pramac Racing) évoulera sous les couleurs du team officiel en 2021 ? Nous le saurons bientôt. En attendant, l’Italien doit justement y faire son grand retour de blessure. Souvenez-vous, le n°63 avait été remplacé sur les deux dernières manches par Michele Pirro, en raison de cette fracture au tibia droit. Johann Zarco aura eu pour sa part quelques jours supplémentaires pour récupérer de son opération au scaphoïde droit ; lui qui avait été ‘au cœur de la tourmente’ suite à cet accrochage avec Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). Le Français a en tout cas observé sa pénalité. Aucune ombre au tableau en revanche pour Jack Miller (Pramac Racing), qui reste sur deux podiums. L’Australien, qui court après son premier succès en rouge, est même remonté à la troisième place du général.

Néanmoins, nombreux sont à pouvoir leur faire barrage à commencer par KTM, la firme du moment. Le clan orange a gagné deux des trois derniers affrontements, des exploits à mettre au crédit aussi bien du team officiel que de Tech3. Jamais la structure de Bormes-les-Mimosas n’avait connu de pareil moment en catégorie reine ! Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), désormais quatrième du Championnat, Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3)… et ce n’est peut-être pas terminé car Dani Pedrosa, était encore en essais privés récemment à Misano, comme ça avait déjà été le cas à Brno et au Red Bull Ring.


Les Suzuki GSX-RR marchent aussi fort en ce moment, surtout Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Fraîchement récompensé de son tout premier podium en MotoGP™, le Majorquin enchaînait sur une quatrième place, allant même jusqu’à s’emparer des commandes avant l’interruption. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) se faisait quant à lui piéger en tentant de dérober le leadership à Andrea Dovizioso sur le premier ‘round’.  


Chez Honda, toujours pas de Marc Márquez. Aux dernières nouvelles, le tenant du titre ne devrait revenir que dans deux ou trois mois. Pas facile de composer en son absence pour le HRC, mais notons tout de même que Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) poursuit ses progrès. Le Japonais, sixième à ce stade de la saison, a presque cru décrocher son premier podium. C’était sans compter sur ce drapeau rouge et ce manque de nouveaux pneus.

Enfin, Aprilia entend bien tirer bénéfice de ces récents Tests pour rectifier le tir devant les siens. Soyez donc au rendez-vous ce dimanche à 14h pour le départ de cette sixième course MotoGP™ de l’année.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Course MotoGP™ - Misano : Et le vainqueur est...