Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

Les enjeux de ce GP de Catalogne par Randy Mamola

La légende du MotoGP™ nous livre son point de vue sur les éléments qui seront au centre de l'attention ce week-end.

1. Un Grand Prix qui n’a pas lieu à la même période…

Montmeló est un circuit totalement différent comparé à Misano. C’est une piste beaucoup plus rapide, mais en même temps assez fluide. Beaucoup de pilotes l’apprécient, tout comme les fans ! Les Ducati et les KTM, réputés pour leur vitesse de pointe, devraient y être performante. Au final, c’est ‘marrant’ car on a pour habitude de dire que les Yamaha accusent en déficit en la matière. En attendant elles ont gagné quatre courses à ce stade, contre seulement deux pour KTM et une pour Ducati.


Et d’ordinaire, le Grand Prix n’a pas lieu à la même période. Il se tient en juin, sous la chaleur… J’habite dans la région et je ne vous garantis pas qu’il fasse beau ce week-end. On l’a vu la semaine passée avec le WorldSBK, ils se sont pris un déluge ! À voir donc ce qu’il nous attend. Autre point à souligner : le grip. On dirait que ça change assez rapidement en fonction des températures. Il sera donc intéressant de voir qui sera en mesure de tirer profit au mieux de ces pneus Michelin.

2. Les rookies

Cette année, trois pilotes ont été promus : Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3) et Alex Márquez (Repsol Honda Team), qui montent progressivement en puissance. On sait déjà à quel point Brad Binder peut être redoutable, il a gagné à Brno… Plutôt pas mal pour un rookie, sachant qu’il n’était jamais monté sur le podium. Il avait l’air très fort à Misano, malheureusement il est tombé. Ceci étant, je crois qu’il avait le rythme pour figurer sur le podium.


Iker Lecuona et Alex Márquez ont quant à eux réalisé de solides prestations. Alex a conclu cette double manche de la plus belle des manières, en allant chercher une septième place. Mais force est de constater qu’il termine à moins d’une seconde de Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), donc c’est tout à son honneur. Je suis sûr qu’il a dû recevoir tout un tas de conseils de la part de son frère Marc…

3. Quatre pilotes en quatre points

Andrea Dovizioso (Ducati Team), Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui occupent les quatre premières places, se tiennent en tout juste quatre points. 27 longueurs séparent par ailleurs le premier du dixième. Pour vous donner une idée, après la cinquième épreuve, Maverick Viñales pointait à 22 unités, aujourd’hui à une seule. Joan Mir en accusait quant à lui 26 de retard. Autrement dit, en deux courses, il a récupéré l’équivalent de 22 points, ce qui n’est pas rien !


Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), actuellement dixième, est à 27 points. Devant lui, il y a Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et le quatuor de tête… Qu’est-ce qui se passe dans ce Championnat ? Si vous comprenez, éclairez-moi !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.