Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Nick Harris

Qui aurait parié sur Danilo ou Álex ? - Par Nick Harris

L'ancien commentateur du MotoGP™ revient sur la victoire et le podium inattendus de Danilo Petrucci et Álex Márquez au Mans.

Même mon grand ami du Yorkshire n'avait pas pensé à parier sur la magnifique victoire de Danilo Petrucci (Ducati Team) au Mans. Ce dernier possède pourtant un bon palmarès en termes de paris sportifs au Mans et, comme la plupart des citoyens du Yorkshire, il est connu pour être particulièrement frileux en ce qui concerne son argent.

C'est la personne la mieux informée que j'aie jamais rencontrée concernant sa passion pour le MotoGP, mais Danilo et Álex Márquez (Repsol Honda Team) l'ont pris par surprise dimanche, lui comme nous tous. Je suis presque sûr que les cotes étaient impressionnantes, au regard de ce qui s'est passé sous la pluie glaçante du Mans.

Quand Petrucci reçoit l'appel surprise de la maman !

Personne n’aurait pu parier sur la deuxième victoire de Petrucci en Grand Prix au cours de cette saison désastreuse pour l’ancien policier. Et encore moins sur le tout premier podium en MotoGP™ de l’ancien Champion du Monde Moto3™ et actuel tenant du titre en Moto2™ Álex Márquez. Seuls quatre duos de frères sont montés sur le podium de la catégorie reine dans l'histoire de ce sport. Les premiers étaient les frères Argentins Eduardo et Juan Salatino au début des années 60 à l’occasion de leur Grand Prix national. Eduardo avait terminé troisième en 1962, tandis que Juan avait obtenu deux deuxièmes places en 1961 et 1962.

Le trio de frères le plus célèbre de l’histoire des Grands Prix est celui de la famille Japonaise Aoki. Nobuatsu, ancien vainqueur de Grand Prix en 250cc et Takuma ont tous deux décroché une deuxième place dans la catégorie reine. Leur frère cadet Haruchika a également couru en catégorie reine, mais il est plus connu pour ses deux titres mondiaux en 125cc.

Ensuite, il y a eu Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) qui est monté une fois sur le podium dans la cour des grands avec une deuxième place en Aragon, tandis que son jeune frère Pol s’est offert son premier podium avec KTM à Valencia l’an passé, et a bien sûr terminé troisième au Mans.

Malgré ses deux titres mondiaux, Álex Márquez a toujours vécu dans l’ombre de son grand frère Marc. Et pour cause, avec 95 podiums en MotoGP™ dont 56 victoires, Marc a su se faire remarquer, mais on a beaucoup sous-estimé Álex. La plus grande surprise de la journée de dimanche a sans doute été ce premier podium de la saison pour Honda. C'était la plus longue période sans podium pour la marque Japonaise depuis leur retour en Championnat du Monde en 1982.

Le Mans et le circuit Bugatti ont toujours réservé des surprises. Ma première visite n'a pas fait exception à la règle. J'ai d’ailleurs beaucoup appris cette fois-là. Tout d’abord qu’il peut y faire très froid, mais aussi qu’il ne faut jamais emprunter le périphérique parisien un Vendredi Saint ! Il m'a fallu plus de six heures de route pour me rendre sur ce tracé mythique depuis l'aéroport Charles De Gaulle en 1983, mais cela en valait la peine. Par une après-midi glaciale de début avril, le pilote Britannique Alan Carter y a remporté la course des 250cc pour devenir à l'époque le plus jeune vainqueur de Grand Prix. Il était parti de la 31e position sur la grille ! Un an plus tard, son coéquipier au sein de l’équipe Yamaha en 250cc était un certain Wayne Rainey qui a remporté par la suite trois couronnes mondiales en 500cc. Malheureusement pour Alan, Le Mans fut sa seule victoire en Grand Prix.

Premier examen réussi sur le mouillé pour A. Márquez !

Mais revenons à mon ami du Yorkshire. Nous étions assis en salle de presse au Mans en 2007, lorsqu’il a regardé par la fenêtre les nuages qui s'amoncelaient et a déclaré sans ciller que l'Australien Chris Vermeulen pourrait remporter son premier Grand Prix et apporter à Suzuki sa première victoire en six ans. En vérifiant la cote de 36 /1 pour un tel pronostic, nous l'avons persuadé d'ouvrir son premier compte de paris sur internet et de joindre le geste à la parole. Alors que Vermeulen rentrait chez lui avec une première victoire incontestable dans des conditions difficiles, nous nous préparions à vivre une grande soirée du dimanche soir grâce à ses gains, avant de reprendre la route pour Paris le lendemain. Nous avons tout juste réussi à boire un verre chacun avec ses bénéfices. Il avait en effet parié la somme impressionnante d’une Livre Sterling sur la victoire de Vermeulen… Et oui, n'oubliez pas qu'il vient du Yorkshire !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.