Achat de billets
Achat VidéoPass
News
13 heures ago
By motogp.com

MotoGP™ : Morbidelli règne sur le MotorLand !

L’Italien aura réalisé une course exemplaire pour s’imposer devant les Suzuki d’Alex Rins et Joan Mir.

Ce dimanche, tout le monde s’attendait à voir briller Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) ou Alex Márquez (Repsol Honda Team), pas forcément Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). Pourtant l’Italien avait toujours figuré en embuscade depuis le début du week-end et au bout du compte, c’est bien lui qui triomphait. À vrai dire, le représentant du team Petronas Yamaha SRT n’aura commis aucune erreur à la différence de ses adversaires directs ; ce qui lui permettait d’empocher ce second succès en MotoGP™.

Résumé : Morbidelli se maintient dans la course au titre !

À l’extinction des feux, Takaaki Nakagami parvenait tout de même à tirer profit de cette toute première pole pour conserver les commandes devant Franco Morbidelli et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Ceci étant, les espoirs du Japonais s’envolaient après seulement quelques virages dans une chute. Dès lors, le champ était libre pour ses deux poursuivants. Lesquels allaient d’ailleurs rapidement distancer le reste du peloton. À noter que ce départ faisait également deux autres victimes, à savoir Jack Miller (Pramac Racing) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) !


En attendant, deux noms se démarquaient : ceux de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et d’Alex Márquez (Repsol Honda Team). Le Majorquin, actuel leader au Championnat du Monde, venait en effet facilement à bout de son grand rival Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et de Johann Zarco (Esponsorama Racing), auteur au passage d’un splendide envol pour s’installer à la troisième place. Alex Márquez lui emboîtait le pas, en se défaisant coup sur coup de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Johann Zarco. Oui mais voilà, le Catalan, qui restait sur deux podiums d’affilée, se fera piéger à dix tours du but dans le virage 2. Le natif de Cervera pointait à ce moment précis dans le sillage de son compatriote.


Fabio Quartararo connaissait pour sa part une fois de plus un calvaire, si bien qu’il rétrogradait au huitième rang. Finalement devant, la hiérarchie n’évoluera plus. Pol Espargaró réussissait juste à prendre l’ascendant sur Johann Zarco. Miguel Oliveira, qui s’était débarrassé de Maverick Viñales, était bien partie pour en faire de même. Le Français lui résistera toutefois sur la ligne à 38 millièmes près.

GP de Teruel : La conférence post-course !

Franco Morbidelli s’illustrait ainsi devant le binôme Alex Rins – Joan Mir. Un résultat très précieux pour le n°36, puisque son avance se porte désormais à 14 points vis-à-vis de Fabio Quartararo. Pol Espargaró, Johann Zarco, Miguel Oliveira et Maverick Viñales s’intercalaient entre les deux hommes à l’issue de cette épreuve. Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3) et Danilo Petrucci (Ducati Team) complétaient le Top 10. Déception pour Andrea Dovizioso (Ducati Team) qui ne faisait pas mieux que 13e. Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) était de son côté contraint à l’abandon en raison d’un problème mécanique.

Le Top 10 :
1. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT)
2. Alex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +2.205
3. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) - +5.376
4. Pol Espargaró - (Red Bull KTM Factory Racing) - +10.299
5. Johann Zarco - (Esponsorama Racing) - +12.915
6. Miguel Oliveira - (Red Bull KTM Tech3) - +12.953
7. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +14.262
8. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) - +14.720
9. Iker Lecuona - (Red Bull KTM Tech3) - +17.177
10. Danilo Petrucci - (Ducati Team) - +19.519

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP Liqui Moly de Teruel et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP de Teruel ?

Recommandés