Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

GP de Valence : Le week-end du sacre pour Mir ?

Le Majorquin aborde cette avant-dernière épreuve avec une avance de 37 points sur la concurrence.

Le GP d’Europe aura fait considérablement bouger les choses et pour cause ! À deux manches du but, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) dispose désormais d’une sérieuse option sur le titre, pas moins de 37 points : qui l’aurait cru ? Et pourtant, cette victoire qui s’était longtemps faite désirer, finissait par s’offrir au Majorquin et dans le même temps, ses adversaires cumulaient les désillusions, à commencer par Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT).

Dès le premier tour, ‘El Diablo’ laissait en effet échapper sa M1 dans le virage 14, quelque peu surpris par ce mouvement d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) devant lui. Le Niçois, qui fondait de gros espoirs pour cette épreuve, parvenait tout de même à repartir, mais n’était pas en mesure d’engranger plus de deux unités. Malgré tout, hors de question d’abdiquer, tant qu’il reste mathématiquement dans la course !


Néanmoins, cette mentalité est également celle d’Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui n’a manqué qu’un seul Top 3 sur ces cinq derniers rendez-vous. D’ailleurs, le voici revenu au niveau de Fabio Quartararo en seconde position et le n°42 continue dur comme fer ‘de croire en ses chances’.

Pour Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), pointé à très exactement 41 longueurs, la partie se complique en revanche. Ce départ de la pitlane, pour avoir eu recours à un sixième moteur, lui aura à vrai dire coûté très cher. Preuve en est : le Catalan devait se contenter d’une 13e place à l’arrivée.

Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), vainqueur deux semaines plus tôt à Teruel, faisait à peine mieux, comme en atteste cette 11e position ; résultat qui le met sous la menace de son compatriote Andrea Dovizioso, classé pour sa part huitième de cet ultime rendez-vous. À ce stade, les deux hommes sont ainsi à égalité. Ceci étant, le natif de Forli ne se fait guère d’illusions.

Tous les autres ne peuvent à présent plus prétendre à la couronne. Un avantage dont Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) se verrait bien tirer profit, d’autant plus qu’il vient de signer un podium. Même chose pour Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), qui figure dans son sillage, comme ça avait déjà été le cas dimanche dernier. Jack Miller (Pramac Racing) et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), qui complètent le Top 10, aspirent également à plus. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), victime d’un problème mécanique pour son retour à la compétition, entend de son côté bien prendre sa revanche.

Que sera en mesure de faire Johann Zarco (Esponsorama Racing), longtemps sixième avant qu’il fasse débordé par le trio Jack Miller – Andrea Dovizioso – Brad Binder ? Joan Mir y sera-t-il sacré ? Réponse, très bientôt. En attendant, soyez des nôtres dès ce vendredi à 10h55 pour la première séance d’essais libres. 

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP d'Europe ?