Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Chutes : Que nous révèlent les chiffres de 2020 ?

motogp.com vous dévoile le nom des pilotes qui sont le plus tombés, ainsi que les tracés et les séances ayant fait le plus de victimes.

Tags MotoGP, 2020

2020 aura été une saison sans précédent, avec son calendrier condensé et son lot de rebondissements. En termes de chutes, forcément on en compte moins que l’année précédente puisque seulement 15 événements se seront tenus, contre 19 en 2019.

Au total, on en dénombre plus exactement 722, soit 249 de moins : 250 en Moto3™, 292 en Moto2™ (de loin la catégorie où les pilotes se sont faits le plus piéger, mais aussi parce que son plateau y est plus garni) et 180 en MotoGP™. À titre indicatif, l’an dernier nous étions sur une base de 220 chutes dans la cour des grands. Si on rapporte donc au nombre d’épreuves, ceci représente un ratio de 12.8 chutes par Grand Prix au lieu de 11.6. Globalement, on recensait ainsi plus d’erreurs à ce niveau. Même constat en Moto2™. On remarque au passage que cette moyenne dépasse les chiffres observés de 2010 à 2015, tout en étant inférieure à la période 2016 – 2018.

Quels pilotes ?

En MotoGP™, le Top 3 des pilotes ayant le plus chuté est constitué de Johann Zarco (Esponsorama Racing) – 15, du rookie Alex Márquez (Repsol Honda Team) – 14 et d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) – 14. À l’inverse, d’autres ne seront que très peu partis au tapis. Nous pourrions entre autres citer Danilo Petrucci (Ducati Team) avec à peine deux chutes en 14 week-ends, et tout juste quatre pour le binôme Andrea Dovizioso (Ducati Team) / Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP).

En Moto2™, la palme du concurrent s’étant le plus retrouvé par terre revient à Kasma Daniel (Onexox TKKR SAG Team), avec 20 chutes au compteur, soit une de plus que Jorge Navarro (Speed Up Racing). Bo Bendsneyder (NTS RW Racing GP) n’aura en revanche perdu le contrôle de sa NTS qu’une seule fois !

En Moto3™ enfin, Gabriel Rodrigo (Kömmerling Gresini Moto3) domine le classement des ‘cabrioles’ – 18 devant Alonso López (Sterilgarda Max Racing Team) – 15. Jeremy Alcoba (Kömmerling Gresini Moto3), sacré meilleur rookie, est au contraire celui qui sera resté le plus sur ses roues.

Quelles séances ?

On peut également s’interroger sur les séances qui ont fait le plus de victimes et de loin, c’est en course que les pilotes seront le plus partis à la faute. C’est arrivé 56 fois en MotoGP™, 90 en Moto2™ et 76 en Moto3™. Derrière on retrouve ensuite les FP3 (121) et les FP1 (113). En catégorie reine, les FP2 (30) et les FP3 (29) sont les sessions avec les plus ‘mauvais scores’.

Quels circuits ?*

Pour la deuxième année consécutive, c’est au Mans qu’on aura recensé le plus de chutes (100). Rappelons que la pluie s’y était invitée à la fois le vendredi et le dimanche. Montmeló figure en deuxième position sur cette liste (64). À l’inverse, les concurrents se seront montrés dans l’ensemble plus prudents à Portimão, à défaut de maîtriser parfaitement cette piste, comme en attestent ces 32 incidents.

Quels endroits ?

Alors où sont-ils plus exactement tombés ? Là-encore, les chiffres parlent d’eux-mêmes. 30 chutes sont survenues dans la chicane Dunlop au Mans, 21 à hauteur du virage 2 à Montmeló. La courbe 2 du MotorLand Aragón arrive sur la troisième marche du podium.

*Parmi les tracés ayant bien sûr accueilli les trois catégories.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.