Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Martín : « C’était difficile de faire un choix… »

L’Espagnol, qui a finalement décidé de rejoindre les rangs de Ducati, nous a accordé un entretien en marge d’un roulage à Almeria.

Dans un peu plus d’un mois Jorge Martín (Pramac Racing) effectuera ses grands débuts en MotoGP™, accompagné du team Pramac Racing. Ceci étant, les choses auraient pu être différentes, comme il nous le confie en marge d’une interview accordée en marge d’un roulage à Almeria. Le Madrilène s’était en effet vu offrir ‘de bonnes offres d’autres marques’.

Les rumeurs affirment plus exactement que Honda tout comme KTM s’étaient montrés intéressés, mais que Ducati avait remporté la bataille. « C’était difficile de faire un choix car j’avais d’intéressantes propositions dans d’autres usines, reconnaît-il. Quand vous avez de telles opportunités, vous êtes heureux et reconnaissant, après pas évident d’en élire une. Chez Ducati, j’avais l’assurance d’une équipe familiale et passionnée, avec une marque très importante pour moi. Ils ont confiance en moi et on est prêts à travailler ensemble pour créer quelque chose de spécial. »

Cette ascension s’effectue en tout cas après terminé cinquième d’une saison Moto2™ de laquelle il attendait bien plus ; le Covid-19 l’ayant malheureusement écarté de la compétition durant deux épreuves. « Je ne sais pas tout à fait quel bilan tirer au final de mon passage en catégorie intermédiaire, déclare-t-il. Quoi qu’il en soit, je suis ravi de mes performances. Certes mon objectif était de remporter le titre Moto2™ et je n’y suis pas parvenu à cause du Covid. Mais clairement j’étais un des meilleurs pilotes et à chaque course, je me battais devant. C’est dommage ! Ceci étant je quitte cette catégorie l’esprit tranquille. Je sais que j’aurais pu le faire, que j’avais le niveau pour. Bien sûr, j’aurais préféré grimper en MotoGP™ avec deux titres plutôt qu’un. Mais c’est ok ! »

« Durant cette pré-saison, je n’ai pas été blessé, ce qui change de ces trois dernières années, souligne-t-il. À chaque fois, la reprise s’est avérée compliquée… Alors que là, après Portimão, je m’entraînais déjà autant que possible à motocross ; une de mes disciplines favorites. Au bout du compte, je suis super content, car on est que mi-janvier et je me sens déjà prêt. J’ai vraiment hâte que ça commence. Je suis prêt pour ce nouveau challenge. »

En attendant de découvrir sa Desmosedici, Jorge Martín s’est vu remettre une Ducati Panigale V4S histoire de s’acclimater aux motos plus puissantes. Le pilote ibérique l’a étrennée pour la toute première fois ce week-end sur le circuit de Carthagène et poursuit à présent sa préparation au guidon de cette dernière, près d’Almeria. « Ma première impression était juste incroyable. Je n’avais jamais piloté de telle moto auparavant. J’étais franchement surpris par la puissance. C’est le plus proche qu’on puisse pour le moment avoir avec le MotoGP™. Je suis donc très reconnaissant vis-à-vis de Ducati de m’avoir offert cette machine pour s’entraîner. Après trois jours, je sens que je suis capable de la maîtriser. Et maintenant mon attention est davantage portée sur les pneus, de telle sorte à pouvoir gérer la distance, » explique-t-il.

« Une Moto2™ est déjà très puissante comparé à une 600, ajoute-t-il. Mais les trajectoires ne sont plus les mêmes. Vous devez freiner très tard, tout en restant droit, tourner très rapidement, puis redresser le plus tôt possible, plein gaz. C’est vraiment un critère clé je pense pour ne pas trop taper dans ses pneus. C’est aussi la première fois que j’utilise le traction control, je tente de m’y familiariser. Mais je vois qu’à chaque tour, j’améliore aussi bien mes chronos que mon rythme, donc à ce stade je suis plutôt content. »

« Après deux mois sans moto, ce n’était pas évident. On sent clairement que ça demande davantage d’efforts. Ça bouge également beaucoup plus et on a moins le temps de souffler comme en Moto2™. Mais ça nous prépare au MotoGP™, » conclut-il.

Photos : Pedro Luís Llamazares

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés