Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By motogp.com

« Petrucci n’est pas venu pour faire de la figuration ! »

À la veille de la grande présentation KTM, Hervé Poncharal - patron du Tech3 KTM Factory Team - nous confie en exclusivité ses ambitions.

Tags 2021

Ce vendredi dès 10h, vous pourrez assister sur notre site à la présentation du clan KTM. Mais motogp.com a pris de l’avance, en s’entretenant d’ores et déjà avec Hervé Poncharal, histoire de prendre la température à un mois des premiers Tests Officiels organisés au Qatar. Entre enthousiasme et affairement, le patron du Tech3 KTM Factory Team fait un point.

Où en est-on dans les préparatifs, sachant que votre équipe a dû faire face à un certain nombre de changements cet hiver avec : le départ de Miguel Oliveira, Guy Coulon qui lève le pied, l’arrivée de Danilo Petrucci et de Sergio Verbena pour l’épauler – et puis au niveau sponsor avec le désengagement de Red Bull ?
« Bien évidemment, le fait que Guy Coulon renonce à ses fonctions de chef mécanicien au sein de notre structure constitue la fin d’un chapitre. On travaille ensemble depuis 1983. Avant de créer Tech3 en 1989, il m’avait suivi chez Honda France et Rothmans. Mais il restera présent, il ira d’ailleurs aux premiers Tests pour assister la nouvelle organisation. Après on a la chance d’entrer dans notre troisième année de collaboration avec KTM. Et on a vu que notre moto était tout à fait capable de jouer aux avant-postes, mieux encore de dominer des épreuves ! La dernière, on s’en souvient encore : une véritable démonstration justement du tandem Oliveira – Coulon sur la RC16, avec un hat trick pole, record du tour et victoire en ayant mené de bout en bout. »

Unseen : Un dimanche de rêve pour Oliveira et Tech3

« D’ailleurs, étant donné le gel technique imposé à tous les constructeurs, la machine qu’on alignera au Qatar sera relativement proche de celle-ci. Au final, les découvertes relèveront plus de l’humain, puisque Miguel Oliveira est remplacé par Danilo Petrucci et Guy Coulon par Sergio Verbena. Ceci étant, c’est une personne que nous avons déjà pu côtoyer, à l’époque où il effectuait l’interface entre les deux équipes. Après quoi, il a remporté une course auprès de Brad Binder à Brno, preuve même qu’il connaît très bien tous les rouages. En plus, il est Italien et a déjà officié par le passé aux côtés de Danilo Petrucci. Autrement dit, je pense que ça devrait prendre assez facilement ! Le reste de l’équipe sera quant à elle identique. C’est sûr que ça aurait été mieux de disposer d’une intersaison complète pour se connaître, même si nous aurons cinq jours de roulage au Qatar. »

« Nos couleurs seront radicalement différentes cette année en MotoGP™ ! »

« Autre grande nouveauté : nos couleurs, radicalement différentes en MotoGP™, qui vous seront dévoilées ce vendredi. Bien évidemment, on gardera toujours un lien étroit avec Red Bull, mais notre look sera davantage raccord avec KTM. Que Stefan Pierer et Hubert Trunkenpolz nous accordent leur confiance est à vrai dire une grande fierté et une grosse responsabilité. Nous sommes néanmoins prêt à l’endosser pleinement. En tout cas, je sais qu’ils sont très excités de présenter leur line-up 2021 et notamment la livrée du team Tech3 KTM Factory Team ! »

Le bail avec KTM est censé prendre fin cette année, mais on imagine mal que ce partenariat ne soit pas reconduit…
« Oui la volonté de Tech3 est clairement de s’engager pour cinq années supplémentaires avec KTM. À ce que j’en sais, c’est également leur souhait. Aujourd’hui, nous sommes encore en phase de discussion, de telle sorte à préparer ce contrat qui sera j’espère, signé le plus rapidement possible. À vrai dire, il n’y pas de raison de changer une équipe où tous les acteurs travaillent en parfaite harmonie, car pour moi le succès est aussi le fruit d’une continuité. Je pense qu’ils sont très heureux d’avoir quatre motos sur la grille et relativement satisfaits des résultats que nous avons obtenus en 2020. D’un point de vue politique, marketing et sportif, une certaine structure s’est par ailleurs mise en place, avec des pilotes qu’on promeut de chez Tech3 vers le team usine. Sans compter cette présentation qui a lieu chaque année en même temps, à la différence de Ducati par exemple. Ça montre bien que tous sont considérés de la même manière, bien que gérés par deux entités à part entière et j’en suis très fier. »

En 2020, l’ambition affichée était de se rapprocher des meilleurs. Vous avez fait mieux que ça en inscrivant vos deux premiers succès. Du coup, que peut-on vous souhaiter pour 2021 ?
« Faire aussi bien qu’en 2020 ?! On a gagné deux courses, ce n’est pas rien. Maintenant, on sait à quel point le plateau est excessivement relevé donc on va se garder de fanfaronner. Rien que chez KTM, il risque d’y avoir une certaine émulation dans la mesure où chacun a quelque chose à prouver. Le nouveau venu Danilo Petrucci a ouvertement déclaré qu’il allait tout faire pour être au niveau des deux pilotes usine, voire pour les devancer. Mais avant ça, il va falloir qu’il prenne la mesure de sa machine. Ça serait bien qu’il puisse gagner au moins une course, histoire de pouvoir poursuivre sur sa lancée de 2019 / 2020. De son côté, Iker ne sera plus un rookie. Il avait à cœur de montrer son évolution sur les dernières épreuves, malheureusement le Covid s’en est mêlé. Toutefois, il s’est beaucoup entraîné cet hiver, après avoir pleinement mesuré le degré d’exigence d’une MotoGP™. Brad a gagné dès sa première année, Miguel pour sa seconde, donc j’espère qu’Iker répétera ce type de performance. Il faut être ambitieux, surtout qu’on a la machine et le support technique pour le faire. Il n’y a pas de raison qu’ils n’y arrivent pas ! À nous de continuer d’avancer et de se battre aux avant-postes. »

Justement dans quel état d’esprit sont vos pilotes avec ce contexte toujours quelque peu étrange ?  
« Danilo Petrucci est un garçon intelligent avec une certaine expérience. Sans aller jusqu’à fanfaronner, il ne vient pas pour faire de la figuration. C’est sûr que la situation sanitaire actuelle n’est pas idéale, car on aurait pu faire plus d’essais, mais il faut faire avec. Danilo Petrucci a par ailleurs été extrêmement touché par sa récente visite au siège social de KTM. Ils ont de suite mis à l’aise. Il a même été en soufflerie pour avoir une moto faite sur mesure, adaptée à son gabarit. Donc il y aura une émulation entre les quatre pilotes, mais saine ! Aujourd’hui dans l’organisation KTM, il y a deux vainqueurs en Grands Prix : Brad Binder et Miguel Oliveira, il y a un nouveau avec un gros savoir (en l’occurrence Danilo Petrucci) et un rookie aux dents longues, incarné par Iker Lecuona. On doit faire des résultats, se battre devant en toute intelligence, viser des podiums et pourquoi pas des victoires ?! »

La deuxième partie de cette interview, consacrée à ses teams Moto3™ et MotoE™, est à découvrir ICI.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés