Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

L’heure de vérité est arrivée…

Que peut-on attendre de ce GP du Qatar, au vu du récent Test ? motogp.com vous a dressé un petit état des lieux.

Tags MotoGP, 2021

Le compte à rebours est définitivement lancé. Le Test du Qatar à peine terminé, équipes et pilotes ont désormais le regard tourné vers le GP du Qatar, épreuve qui donne le coup d’envoi de cette saison 2021. Justement, que peut-on en attendre au vu de ces six journées de roulage récemment disputées sur cette même piste ? motogp.com vous dresse un petit état des lieux.

Bien évidemment, les Suzuki y seront surveillées avec la plus grande attention, dans la mesure où ils ont dominé la campagne précédente. Ceci étant, ses pilotes auront comme toujours fait preuve de discrétion au cours de ce Test. On sait qu’ils auront principalement travaillé sur le châssis ainsi que sur le bras oscillant et qu’ils se seront même payé le luxe d’expérimenter une première version du moteur 2022. Reste ce fameux chrono sur un tour à améliorer ; ce qui ne les empêchait pas en soi d’atteindre tous deux le Top 10… Et sur de plus longs runs, la firme d’Hamamatsu n’est pas du tout inquiète !

Le clan Suzuki pas inquiet à l'approche du coup d'envoi

En 2020, Suzuki sera à vrai dire passée tout près du carton plein, puisque seule la couronne constructeur lui échappait au profit de Ducati : une marque qui se sera mis en évidence durant cette pré-saison, bien au-delà du fait que ses trois rookies se soient rapidement adaptés à la catégorie. Jack Miller (Ducati Lenovo Team), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Johann Zarco (Pramac Racing) s’y seront en effet montrés impressionnants ; le Français allant jusqu’à flirter avec les 360 km/h. Au plus grand bonheur des rouges, qui étrennait entre autres un nouveau carénage, ainsi qu’un holeshot device à l’avant, Jack Miller repartait d’ailleurs avec les honneurs. Alors une chose est sûre : l’Australien, officieusement crédité du record sur cette piste désormais, sera un candidat redoutable pour la victoire, tout comme Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP).

Ducati aura impressionné au Qatar !

Mais qu’on se le dise, Jack Miller risque d’avoir du fil à retordre, car en réalité le natif de Townsville aura toute une armée Yamaha face à lui : Maverick Viñales (Monter Energy Yamaha MotoGP) ayant affiché lui aussi un très bon rythme, au même titre que Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). De fait, on imagine difficilement un podium sans la moindre M1 ; une lutte à laquelle se mêlerait également volontiers un certain Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), visiblement enchanté par les pièces que Yamaha vient de lui mettre à disposition… et ça s’en ressent côté performances !

Viñales et Quartararo en confiance pour le GP du Qatar !

Pour rappel, leur ultime succès sur cette piste remonte à 2017 avec Maverick Viñales. Depuis ce tracé reste propriété de Ducati et plus exactement d’Andrea Dovizioso. Pour Honda, l’attente commence à faire encore plus longue, sachant que la dernière fois qu’ils ont triomphé au Qatar, c’était en 2014.

Satisfaction au rendez-vous chez Petronas Yamaha SRT

Cette année-là, Marc Márquez (Repsol Honda Team) l’avait emporté. Justement au HRC, une grande partie de leurs espoirs reposent sur le retour prochain du Catalan, qui vient au passage de recevoir l’autorisation des médecins pour accentuer ses entraînements. L’octuple Champion du Monde ne s’en cache pas : l’objectif étant de revenir dès la première manche. Néanmoins, le constructeur japonais peut d’ores et déjà compter sur un Pol Espargaró qui, comme on le pressentait, s’est plutôt bien acclimaté à cette RC213V. Cette dixième place au classement final en est la parfaite illustration… De quoi générer une certaine confiance à l’aube de cette nouvelle saison ! Stefan Bradl, qui aura évalué pas moins de trois châssis, était aussi là pour les épauler, accompagné de Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et de son nouveau coéquipier Alex Márquez (LCR Honda Castrol). Malgré tout, l’addition fut assez salée en termes de chutes : la palme revenant tristement au n°73, qui se sera fait piéger cinq fois et qui s’en sortait avec une fracture au quatrième métatarse du pied droit. À lui à présent de récupérer d’ici le 28 mars.

P. Espargaró, source d'espoirs au HRC

Pas mal de crash auront par ailleurs été recensés dans le clan KTM ; ce qui laissait planer quelques doutes sur son niveau de compétitivité. Si la RC16 aura véritablement surpris en 2020, difficile de la jauger en revanche à Losail, étant donné que personne n’y a couru l’an passé. Il est vrai que les résultats du précédent Test n’invitaient pas forcément à l’optimisme, mais ces derniers ne sont pas nécessairement le reflet de la réalité, comme le précisaient Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), dont le compteur affiche déjà trois succès. Qu’importe, il s’agit avant tout d’être dans le coup en course et la marque autrichienne s’en donne les moyens au regard des évolutions fraîchement apportées. Danilo Petrucci (Tech3 KTM Factory Racing) et Iker Lecuona (Tech3 KTM Factory Racing) n’ont pas dit leur dernier mot non plus.

Encore du travail pour KTM...

À voir enfin ce que vaut réellement cette Aprilia flambant neuve… Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) en aura fait très bon usage lors du Test. Manifestement, ce moteur 2021, cette évolution châssis et ce carénage retouché semblent être l’association parfaite. En sera-t-il de même concernant la fiabilité ? Telle est la question ! Toujours est-il que Lorenzo Savadori tentera pendant ce temps-là de s’appuyer sur l’expérience de son coéquipier.

Aprilia plus 'prêts que jamais' !

Bref à deux semaines du lancement de cette saison 2021, tout paraît plus que jamais ouvert. Entre Suzuki qui aura à cœur de défendre sa couronne et Yamaha et Ducati, prêts à tout pour lui voler la vedette. Sans oublier Honda et son palmarès à en faire pâlir plus d’un, qui se verrait bien faire le buzz avec le retour de sa star Marc Márquez, mais aussi KTM et Aprilia, bien déterminés à s’inviter au combat …  Qui frappera en premier ? Nous serons bientôt fixés !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés