Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

Test du Qatar : Le MotoGP™ cède sa place aux Moto2™/Moto3™ !

Le Circuit de Losail s’apprête à accueillir ces deux catégories pour trois jours de roulage, visant à préparer l’imminent coup d’envoi.

Tags Moto2, 2021

Après le MotoGP™, c’est au tour des catégories Moto2™ et Moto3™ de faire leur entrée en piste à Losail, pour trois journées de Test : leur unique rendez-vous de pré-saison, ou du moins officiellement, puisque certains pilotes ont déjà eu l’opportunité de s’y préparer, accompagnés de leur équipe respective, que ça soit ça à Valence fin février, à Portimão ou à Jerez début mars.

Mais il ne s’agissait que d’une première prise de contact, particulièrement précieuse au passage pour ceux qui changent de catégorie, de constructeur ou de team. En réalité, les choses sérieuses débutent… maintenant ! Il faut dire que seulement 10 jours les séparent désormais du coup d’envoi, qui sera donné sur ce même tracé.

L’heure sera donc aux dernières mises au point de telles sorte à déterminer les settings, mais aussi les pièces à retenir, en plus des traditionnelles simulations de course, si les conditions le permettent bien sûr. Leurs homologues du MotoGP™ avaient en effet été moins gâtés de ce point de vue : de quoi entraîner la fin prématurée de leur intersaison.

Toujours est-il en Moto2™, on suivra avec une grande attention les adaptations d’Albert Arenas (Aspar Team) – tenant du titre Moto3™, de son dauphin Tony Arbolino (Liqui Moly Intact GP) et des trois autres qui le suivaient au classement, tous promus, à savoir : Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia), Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo) et Celestino Vietti (Sky Racing Team VR46). Lors des essais privés, Rául Fernández et Tony Arbolino avaient fait preuve d’une certaine aisance, mais rien ne dit que cette tendance se confirmera. Barry Baltus (NTS RW Racing GP), Cameron Beaubier (American Racing) et Yari Montella (Speed Up Racing) y feront parallèlement leurs débuts.

Par ailleurs, sept pilotes officient sous de nouvelles couleurs, dont quatre au guidon de motos différentes de celles auxquelles ils étaient habitués en 2020. C’est notamment le cas de Lorenzo Baldassarri (MV Agusta Forward Racing), d’Hafizh Syahrin (NTS RW Racing GP), de Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2) et de Stefano Manzi (Pons HP40), qui évoluent désormais sur des châssis MV Agusta, NTS et Kalex.

En attendant, deux concurrents risquent d’avoir les projecteurs particulièrement braqués sur eux en la personne de Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing) et Marco Bezzecchi (Sky Racing Team VR46) : les seuls du Top 5 à ne pas être montés en MotoGP™, qui auront autrement dit le champ libre… Enfin sur le papier ! Car ils devront tout de même se méfier d’adversaires comme Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo) ou Joe Roberts (Italtrans Racing Team), auteurs d’une entrée en matière réussie à Portimão malgré le fait qu’ils soient dorénavant rattachés à une autre équipe. Sans compter Arón Canet (Aspar Team), sacré meilleur rookie l’an dernier, alors qu’il avait dû manquer trois courses. Le Valencien pourrait en effet s’avérer plus dangereux… Ses essais de Jerez en sont la parfaite illustration ! À noter que Sam Lowes n’avait toutefois pas roulé la saison passée au Qatar pour cause de blessure.

En Moto3™, là encore plein de nouveaux visages à l’image de notre Français Lorenzo Fellon (SIC58 Squadra Corse), d’Adrian Fernández (Sterilgarda Max Racing Team), d’Izan Guevara (Aspar Team Moto3), de Xavier Artigas (Leopard Racing) ou encore de Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo). Et ces Espagnols se seront montrés d’entrée très incisifs ; le n°37 ayant été jusqu’à imposer son rythme en Algarve !

Sept pilotes ont quant à eux permuté de structure. Parmi lesquels : Jaume Masia (Red Bull KTM Ajo), Sergio Garcia (Aspar Team), Andrea Migno (Rivacold Snipers Team), Niccolò Antonelli (Reale Avintia Moto3) et Darryn Binder (Petronas Sprinta Racing), qui ont carrément changé de marque.

Autant d’adversaires pour John McPhee (Petronas Sprinta Racing), qui fait désormais figure de vétéran dans la catégorie ! L’Écossais, qui repart pour une neuvième saison en mondial, s’était justement hissé sur le podium pour la précédente édition du #QatarGP.

Tous attendent donc cet ultime Test avec la plus grande impatience. Pour ce qui est du planning, sachez que chaque catégorie disposera de trois séances de 1h, 1h10 et 1h10 par jour ; la priorité étant donné au Moto3™ le vendredi et le dimanche. Les Moto2™ se chargeant quant à elles d’ouvrir le bal le samedi. Bien évidemment un Live-Timing vous sera proposé de 7h40 à 17h10 (heure française), avec un report en fin de journée et des interviews en provenance directe de Losail. Alors restez connectés !

Suivez tous les préparatifs en amont de cette nouvelle saison MotoGP™, tout en bénéficiant d’une large bibliothèque vidéos, en vous abonnant dès à présent VidéoPass.

Recommandés