Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

GP Barwa du Qatar : Moteurs, ça tourne, action !

La saison 2021 du MotoGP™ débute ce week-end au Qatar, avec un combat attendu entre Suzuki, Yamaha et Ducati…

Le moment que vous attendiez tous est enfin arrivé… Après quatre mois sans la moindre course - trêve hivernale oblige, une nouvelle saison de MotoGP™ s’apprête à débuter. Et comme le veut la tradition, c’est à Losail que revient l’honneur d’ouvrir le bal, avec une particularité à laquelle les pilotes sont désormais habitués : ce Grand Prix est organisé de nuit, de quoi rendre l’atmosphère encore plus magique. Surtout que l’an passé, cette épreuve n’avait pas eu lieu en raison des restrictions de déplacement, liées au Covid-19.

2021 ou quand la nouvelle génération s'empare du MotoGP™ !

Cette fois, pas de faux-départ ! En dépit du contexte sanitaire qui reste tendu, la grille du MotoGP™ est bel et bien prête pour ce premier affrontement. L’ensemble des concurrents ont d’ailleurs eu droit à cinq jours de Test sur cette même piste, six pour les rookies… Enfin presque tous, puisque Marc Márquez (Repsol Honda Team) manquait encore à l’appel. Tout portait à croire que le Catalan allait néanmoins revenir ce week-end, ne serait-ce parce que son nom figurait dans l’entrylist. D’autre part, l’octuple Champion du Monde, absent du paddock en 2020, avait récemment été aperçu au guidon d’une RC213V-S à Montmeló et à Portimão. De toute évidence, le leader du HRC tenait à y tester sa condition physique. Au bout du compte, ce dernier décidait de s'accorder quelques semaines de repos supplémentaires.

Marc Márquez déjà prêt pour le Qatar ?

Toujours est-il qu’en amont de ce coup d’envoi, deux marques apparaissent au-dessus du lot, Yamaha et Ducati. Ce n’est un secret pour personne, ce tracé a toujours bien convenu à la Desmosedici, compte tenu de sa longue ligne droite : ce nouveau record en 357.6 km/h établi de façon officieuse par Johann Zarco (Pramac Racing) en est la parfaite illustration. Encore faut-il être en mesure de ne pas trop perdre sur les autres portions ; ce que la marque de Bologne semble avoir travaillé. En effet, Jack Miller (Ducati Lenovo Team), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo), tout fraîchement promus au sein du team officiel et même notre Français, affichaient tous trois un très bon rythme ; l’Australien ayant été jusqu’à décrocher le meilleur temps de ce Test. Sur le papier, cette manche s’annonce donc sous les meilleurs auspices… Simon Crafar émettait tout de même quelques doutes sur leur capacité à gérer les pneus, si jamais ces derniers se retrouvaient coincés derrière les quatre cylindres en ligne.  

La principale menace viendrait à vrai dire des M1, tout aussi impressionnantes sur les longs runs, même si à la différence de leurs adversaires, elles ne possèdent pas de holeshot device à l’avant. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui avait signé l’ultime succès de la marque aux diapasons sur ce circuit en 2017, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) terminaient au passage dans le sillage du n°43. Autant dire qu’il faudra les surveiller de très près, tout comme Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT). Certes plus en retrait comparé au trio, ‘Il Dottore’ s’était dit extrêmement satisfait des pièces qu’on lui avait fourni.


Gare également aux Suzuki de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et d’Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) qui restent les Champions en titre ! Leur GSX-RR n’ont pas particulièrement excellé en termes de performances pures, en attendant force est de constater qu’ils figuraient dans le Top 10. De plus, on sait que sur la durée d’une course et plus généralement d’une saison, ces derniers seront dans le coup. En revanche, jamais une victoire ne s’est encore présentée en terres qataries.

Honda compte pour sa part beaucoup sur la bonne adaptation de Pol Espargaró (Repsol Honda Team) à la RC213V, en l'absence de Marc Márquez. Le natif de Granollers possède encore une certaine marge de progression, il n’empêche que ses résultats étaient loin d’être ridicules. Pas si étonnant en soi connaissant son style de pilotage. Alex Márquez (LCR Honda Castrol), désormais associé à Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) devrait pour sa part avoir récupéré de cette fracture au pied droit.


Chez Aprilia, on suivra avec attention les prestations d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui en avait mis la vue avec cette RS-GP, quasi refaite à neuf ; tandis que KTM tentera de se rattraper après un Test plutôt maussade. Rappelons que son premier représentant en la personne de Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) ne s’y était classé que 16e.

Que nous réserverons enfin ces quatre rookies que sont Enea Bastianini (Esponsorama Avintia), Luca Marini (Sky VR46 Avintia), Jorge Martín (Pramac Racing) et Lorenzo Savadori (Aprilia Racing Team Gresini) ? Premiers éléments de réponse à toutes ces questions ce dimanche à 19h.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Course MotoGP™ - Qatar : Voici le premier gagnant de l'année