Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

La tendance du Test se confirme-t-elle ?

À l’issue de cette première journée, motogp.com s’est prêté au jeu des comparaisons, d’un point de vue classement.

Il y a un peu plus d’une semaine, les pilotes du MotoGP™ avaient eu droit à un cinq jours de roulage sur cette même piste de Losail, histoire de se familiariser avec leur nouveau prototype : un Test, à l’issue duquel une première tendance s’était dessinée. Mais est-elle toujours d’actualité, compte tenu de toute cette gomme déposée par catégories Moto2™ et Moto3™ ? C’est ce que nous avons souhaité comparer.

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) était déjà ressorti comme le grand vainqueur de l’intersaison et l’Australien se distinguait ce vendredi encore durant les FP2, avec un chrono en 1’53.387. Évidemment, il ne s’agit que la première journée… Difficile autrement dit d’affirmer avec certitude que le n°43 est entrain de confirmer son hégémonie. Quoi qu’il en soit ces prestations sont de bon augure pour la suite de son week-end.

Miller : « Un week-end qui ne pouvait pas mieux débuter »

À vrai dire, la domination des Desmosedici sur un tour semblait beaucoup plus nette qu’en essais. Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), qui se disait plus à l’aise et Johann Zarco (Pramac Racing) grappillaient en effet trois et cinq positions chacun, pour venir tous deux s’installer dans le Top 4.

Bagnaia : « Encore plus à l’aise qu’en Test ! »

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), quelque peu pris en sandwich, se maintenait de son côté au troisième rang. Ceci étant dans l’ensemble, on notait des Yamaha légèrement plus en retrait, même si Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) se montrait tout de même le plus rapide des FP1. Bien sûr, tout est relatif, puisque ce dernier demeure tout de même parmi les sept premiers tout comme Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) ayant pour sa part remonté de la 11e à la neuvième place. Aucune raison donc de se laisser gagner par la panique.

Quartararo pris en sandwich entre les Ducati

Chez Suzuki, on pouvait en revanche dresser un constat mitigé. Si ses deux pilotes étaient restés en embuscade lors de la première session, le Champion du Monde Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) marquait davantage le pas sur la deuxième, si bien qu’à ce stade il se retrouve sous la menace d’une Q1 : tout l’inverse de son coéquipier Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), actuellement classé cinquième ! Néanmoins le Majorquin est bien déterminé à rectifier le tir en FP3.

Mir, menacé de Q1...

Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), huitième, semblait quant à lui en grande forme, comme ça avait déjà été le cas la semaine passée. Et encore le Catalan se plaignait d’avoir été gêné sur son ultime tentative ; signe que la RS-GP a bien évolué dans le bon sens !

A.Espargaró : « Je peux me battre pour la pole ! »

Son frère Pol Espargaró (Repsol Honda Team), victime d’ores et déjà de deux chutes, était toujours l’unique représentant HRC au sein du Top 10. Une fois de plus, Alex Márquez (LCR Honda Castrol) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) ne sont pas très loin, mais pas suffisamment pour venir se joindre à lui.

Dans le clan KTM, les choses n’ont enfin pas l’air d’aller en s’arrangeant, puisque ses quatre pilotes continuent de figurer au-delà du Top 15 ; Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) étant pour le moment 16e.

Côté rookie, Jorge Martín (Pramac Racing) conservait par ailleurs son statut de n°1, grâce à ce 13e temps, presque similaire à celui établi jeudi dernier.

Alors que nous réserveront ces qualifications ? Réponse ce samedi.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés