Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Yamaha renoue avec la victoire à Losail...

Plus de trois ans que la marque aux diapasons attendait ça !

Ces dernières années, le Circuit International de Losail demeurait propriété de Ducati : Andrea Dovizioso y avait vaincu Marc Márquez dans le dernier tour en 2018 et 2019. Mais cette hégémonie a pris fin ce dimanche, avec ce succès Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; un succès qui n’était pas forcément attendu, même si le Catalan avait affiché un rythme pour le moins prometteur en FP4.

GRATUIT : Le GP du Qatar en slowmotion

Il faut dire que les regards étaient davantage rivés vers Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) ou Jack Miller (Ducati Lenovo Team) et à juste titre. Au-delà de ce palmarès précédemment évoqués, l’Italien avait en effet signé la pole ; tandis que son coéquipier avait dominé la journée du vendredi, au même titre que le Test.

Sans oublier ce départ en trombe à l’issue duquel quatre Desmosedici venaient se positionner aux avant-postes, Francesco Bagnaia et Jack Miller inclus. À l’inverse, alors qu’il avait justement effectué pas mal d’essais, Maverick Viñales ratait complètement son envol et se voyait repoussé au huitième rang, soit cinq positions de perdues pour le n°12.

Le représentant du team Monster Energy Yamaha MotoGP n’allait toutefois pas tarder à les récupérer. Il se débarrassait d’ailleurs presque aussitôt d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), de Jorge Martín (Pramac Racing) et de Jack Miller (Ducati Lenovo Team).

« Nous sommes de retour ! » L’avertissement de Viñales

« J’ai effectué un tour en 1’54.6, lorsque j’ai doublé Jack. C’était la première fois que j’attaquais au maximum et je me suis rendu compte que j’étais bien revenu sur les leaders, explique-t-il. Alors je me suis dit : ‘reste calme, double les tranquillement, sans taper dans tes pneus. Ton opportunité viendra.’ »

Et au final, c’est exactement ce qu’il faisait, puisqu’à la mi-course, il prenait l’ascendant sur Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), puis sur Johann Zarco (Pramac Racing) et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) pour filer vers la victoire, la première d’une M1 sur cette piste depuis son propre triomphe de 2017.

« Dès que je me suis emparé de la tête, j’ai produit mon effort histoire de me forger quelques longueurs d’avance. Après quoi, j’ai essayé de contrôler mes pneus, juste en cas de retour de Johann ou Pecco, raconte-t-il. Mais j’étais à l’aise sur la moto, j’ai senti un vrai potentiel. »

À tel point que Maverick Viñales allait jusqu’à déclarer que Yamaha était de retour. Alors bien évidemment, il est trop tôt pour savoir comment se dérouleront les épreuves suivantes. Toujours est-il que cette saison 2021 débute sous les meilleurs auspices.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

GRATUIT - MotoGP™ : Le dernier tour du GP du Qatar