Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

GP TISSOT de Doha : L’heure de la revanche pour Ducati ?

Les pilotes du MotoGP™ se retrouvent sur cette même piste de Losail pour un second rendez-vous attendu avec impatience par certains…

Il y a tout juste quelques jours, cette saison 2021 s’ouvrait au Qatar sur un triomphe de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) : un succès décroché au terme d’une course parfaitement gérée par le Catalan, alors qu’il n’avait pas forcément excellé au départ… ou du moins comparé aux Ducati. Il faut dire que ces Desmosedici, dignes de vraies fusées, s’accaparaient d’entrée les quatre premières places. Mais loin de se décourager, le natif de Figueres parvenait à remonter un à un ses adversaires pour filer tranquillement vers la victoire, sa 25e en mondial. Yamaha mettait ainsi fin à deux années de domination Ducati sur cette piste.


Alors forcément, il flottait comme un air de frustration dans le clan italien, même si deux de ses représentants se voyaient au final récompensés d’un podium, en la personne de Johann Zarco (Pramac Racing) et de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), qui avait pour mémoire signé une pole record. Jack Miller (Ducati Lenovo Team), dont on attendait beaucoup compte tenu de ses performances en essais libres et en Test, aura d’autant plus à cœur de rebondir après ces quelques problèmes de gomme connus sur la fin.


Ceci étant, la menace pourrait venir en réalité venir du team Suzuki. De nature plutôt discrète en qualifications, comme c’est habituellement le cas, Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) auront effectué une brillante percée le dimanche, jusqu’à venir titiller les Ducati. Le Champion du Monde était d’ailleurs à deux doigts d’empocher la seconde position, s’il ne s’était pas fait déborder in-extremis par le binôme Johann Zarco / Francesco Bagnaia.

Trois hommes pour deux places sur le podium...

Maverick Viñales devra par ailleurs se méfier de ses camarades de chez Yamaha, à commencer par son propre coéquipier Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), victime d’une légère baisse de régime à mi-parcours, ce qui ne l’empêchait toutefois pas de se classer cinquième, intercalé entre les deux GSX-RR. Ne pas négliger non plus Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), qui aura vu sa course compromise dès le début par un souci vraisemblablement de holeshot device et Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) ; lequel ayant pour sa part été ralenti à cause de ses pneus.


On surveillera également Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui en aura mis plein la vue en finissant à moins de six secondes du vainqueur : du jamais vu pour une RS-GP sous l’ère MotoGP™ et Pol Espargaró (Repsol Honda Team), auteur d’un premier Grand Prix tout à fait honorable avec la RC213V. 56 millièmes lui auront malheureusement manqué pour battre son frère.

Alex Márquez (LCR Honda Castrol) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), tous deux partis à la faute, auront quant à eux soif de revanche, au même titre que KTM. Plus question en effet pour la marque autrichienne de se contenter du 13e rang, surtout que les secondes manches lui ont généralement davantage réussi.

On gardera un œil enfin sur les rookies, et plus particulièrement sur Enea Bastianini, qui s’offrait un magnifique Top 10 pour son arrivée dans la cour des grands. Rendez-vous donc ce dimanche à 19h pour ce deuxième affrontement.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ - Qatar : Et le premier vainqueur de l'année est...