Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

Portimão : Comment la hiérarchie a évolué en cinq mois ?

Notre rédaction s'est livrée au jeu des comparaisons, à ce stade du week-end.

En novembre dernier, le Championnat du Monde effectuait sa toute première venue sur le circuit de Portimão ; une piste de nouveau visitée ce week-end. Alors en cinq mois, comment la hiérarchie a-t-elle évolué ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir au travers de cet article.

Pour commencer, à l’issue de la première journée, une Ducati pointait en tête : celle de Johann Zarco (Pramac Racing), alors rattaché au team Avintia. Lequel devançait à l’époque un certain Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et c’est fatalité, exactement le même schéma qu’on retrouvait en ce vendredi, si ce n'est que ces derniers avaient fait place au duo Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) – Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP).

Jolie progression au passage du transalpin, autrefois pointé au 15e rang. En dépit du vent, le n°63 s’est dit très à l’aise sur un tour. Reste désormais à travailler sur son rythme de course. L’an passé, son Grand Prix du Portugal s’était arrêté après seulement un tour. Fabio Quartararo se maintenait quant à lui en embuscade.

En revanche, Maverick Viñales glissait très légèrement au classement, comme en atteste ce septième chrono. Même chose pour Johann Zarco, désormais crédité de la huitième place. À l’inverse, Jack Miller (Ducati Lenovo Team) grappillait quatre positions pour venir se hisser au cinquième rang ; ce qui nous donnait de nouveau trois Ducati parmi les dix premiers.

Dans le clan Petronas Yamaha, on peine à sortir la tête de l’eau après ces deux manches compliquées du Qatar. Preuve en est : Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) rejoignait Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) hors du Top 10.

Rossi et Morbidelli une nouvelle fois en difficulté ?

Côté Suzuki, on constatait une certaine amélioration puisque Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), auparavant crédités des sixième et 17e temps, s’installaient dans le sillage du binôme Francesco Bagnaia / Fabio Quartararo.

Un vendredi pas comme les autres pour Mir

Honda, en retrait lors de la précédente édition, pouvait cette fois compter sur ses deux pilotes les plus expérimentés : Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), respectivement sixième et dixième. Pourtant le Japonais s’était fait lourdement piéger en début de FP2 et l’octuple Champion du Monde revenait pour mémoire de neuf mois de convalescence. Et point rassurant, Alex Márquez (LCR Honda Castrol) et Pol Espargaró (Repsol Honda Team) n’étaient pas si loin d’eux.

Márquez analyse son retour en piste !

Déception par contre pour Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini). Le Catalan s’était classé troisième de ces FP2 en 2020, alors qu’il n’était là que 14e. KTM, qui compte beaucoup sur ce rendez-vous en Algarve pour rebondir compte tenu de son entrée en matière pour le moins mitigée, se montrait une fois de plus en difficulté. Son premier représentant Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) ne figurait qu’en neuvième position, alors qu’avant ils en comptaient deux parmi les dix premiers.

Alors cette tendance se confirmera-t-elle sur la suite de ce week-end ? Nous le saurons très bientôt.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés