Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Un Grand Prix d’Espagne différent de l’édition 2020 ?

Les pilotes conviés à la conférence de presse refusaient en tout cas d’avancer le moindre pronostic pour cette épreuve.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), Marc Márquez (Repsol Honda Team) et la sensation du Moto3™ Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) donnaient une conférence de presse ce jeudi, histoire de nous livrer leurs sensations à l’approche de ce Grand Prix Red Bull d’Espagne et à ce stade de la compétition, un homme fait figure de grand favori : Fabio Quartararo !

Le Niçois, qui reste sur deux succès, aborde en effet cette épreuve avec 15 points d’avance au Championnat. Ajoutez-y ces deux victoires inscrites en 2020 sur cette même piste de Jerez... Mais ‘El Diablo’ refuse malgré tout de s’emballer, car la donne pourrait être tout autre cette année !

« Je suis super excité à l’approche de ce week-end. Je me sens parfaitement bien, que ça soit sur la moto ou au sein du team. Mais le fait qu’on ait signé un doublé sur ce tracé la saison passée, ne signifie absolument rien. On l’a bien vu avec Miguel à Portimão, faisait-il remarquer. Alors nous allons continuer de travailler de la même façon, tout en abordant les choses avec calme. Car s’il a bien une chose que j’ai appris de 2020, c’est qu’on livre généralement des commentaires plus pertinents et que ça nous permet d’avancer dans la bonne direction. »

À vrai dire, le Français a raison de se montrer prudent, puisqu’en face, nombreux sont ceux à vouloir lui faire de l’ombre, comme son plus proche poursuivant Francesco Bagnaia, qui était monté sur la deuxième marche du podium au Portugal.

« Je me sens en pleine confiance, affirmait l’Italien. L’an dernier, nous avions été assez forts sur ce circuit, nous avions juste joué de malchance, notamment avec cette casse moteur. Mais je pense sincèrement qu’il y a un moyen de figurer parmi les trois premiers. »

Ne pas négliger non plus le Champion du Monde Joan Mir, qui a déjà prouvé lors de la précédente manche qu’on pouvait très bien rectifier le tir d’une édition à une autre.

« En 2020, je n’y avais pas forcément fait une bonne entrée en matière, admettait-il. Ceci étant, les températures ne s’annoncent pas aussi élevées ; un facteur qui devrait cette fois jouer en notre faveur. Après, on connaît tous très bien cette piste. Je sais que ça sera compliqué d’y faire la différence. On fera au mieux avec notre package. L’objectif est de terminer dans le Top 3, ce qui tout à fait possible en soi. On l’a démontré en Algarve. »

Si les écarts s’annoncent très serrés du fait des nombreux roulages disputés en Andalousie, Franco Morbidelli espère une nouvelle fois parvenir à tirer son épingle du jeu, comme il l’avait fait à Portimão : une façon de se remettre dans le droit chemin, après ses deux premières manches compliquées du Qatar.

« Ça m’a fait du bien de se sentir à nouveau compétitif. Et puis au-delà même de cette cinquième place, j’étais capable de conserver mon rythme, ce qui est plutôt rassurant, confessait-il. Pour ce week-end, je crois en mes chances. Lors de la précédente édition, on était passés pas loin du podium, sauf qu’on avait pas réussi à combiner tous les éléments. On verra bien, mais j’aimerais vraiment continuer sur ma lancée. »

Marc Márquez entend pour sa part poursuivre sa réacclimation au MotoGP™, après ces neuf mois de repos forcé.

« Portimão était un Grand Prix assez spécial, il y avait beaucoup d’attente autour de mon retour. Disons que ce week-end est un peu plus normal, de ce point de vue-là, indiquait-il. Physiquement parlant, la situation est assez similaire à celle d’il y a deux semaines, je vais juste tâcher d’être un peu plus régulier. C’est un circuit que je connais bien, j’y ai de bons et de moins bons souvenirs. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas d’objectif déterminé. Maintenant je sais où sont les limites, ce que je dois améliorer. J’ai juste besoin de temps et de kms. »

Ces cinq pilotes se retrouveront à présent en piste ce vendredi à 9h55 pour la première séance d’essais libres.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

GP d'Espagne : La conférence de presse en intégralité

Recommandés