Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

Moto3™ : Garcia renoue avec la victoire au Mans !

Le Valencien, qui ne s’était plus imposé depuis 2019, aura su rester sur ses roues à la différence de ses adversaires.

« Marcher sur des œufs » serait l’expression la plus appropriée pour qualifier ces premiers tours du Shark Grand Prix de France. On assistait d’ailleurs un festival de chutes ! Progressivement une trajectoire sèche finissait tout de même par se dessiner. Les pilotes du Moto3™ devaient alors gérer l’usure de leurs pneumatiques.

Moto3™ : Course par élimination au Mans

Sergio Garcia (Gaviota GASGAS Aspar Team), qui aura su déjouer les pièges tendu par ces pistes en début de course, y arrivait sans problème, pour s’illustrer devant Filip Salac (Rivacold Snipers Team), seul concurrent à avoir été en mesure de le suivre. Le représentant du team Aspar empochait ainsi le second succès de sa carrière, le premier remontait au GP de Valence 2019.

Le holeshot était tout d’abord à mettre au crédit du poleman Andrea Migno (Rivacold Snipers Team). Mais l’Italien tirait un peu large à l’entrée de la Dunlop, ce qui permettait à Jaume Masia (Red Bull KTM Ajo) de s’emparer des commandes, ou du moins très brièvement, puisque quelques instants plus tard, Niccolò Antonelli (Avintia Esponsorama Moto3) parvenait à s’infiltrer. Quand soudain coup de théâtre, l’Italien se faisait piéger… Et le n°23 ne sera pas le seul à se faire surprendre !

Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse), Jaume Masia, Gabriel Rodrigo (Indonesian Racing Gresini Moto3) et Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) : tous partaient à la faute ! Le leader au Championnat parvenait à la différence des quatre autres à repartir. Même chose pour Darryn Binder (Petronas Sprinta Racing), Kaito Toba (CIP – Green Power) et Jeremy Alcoba (Indonesian Racing Gresini Moto3).

Pendant ce temps-là, Filip Salac, Riccardo Rossi (BOE Owlride) se succédaient en tête. Après quoi la hiérarchie se stabilisait avec ce duo, composé de Sergio Garcia et de Filip Salac, qui prenait le large très exactement dans cet ordre. À un moment donné, l’Espagnol commettait une petite erreur, mais se ressaisissait aussitôt et plus jamais le Tchèque ne sera en mesure de l’inquiéter.

Sergio Garcia remportait au bout du compte l’épreuve avec 2.2 secondes d’avance sur son adversaire, qui n’avait jamais goûté aux joies du podium jusque-là. Riccardo Rossi héritait pour sa part de la troisième place, en dépit d’un John McPhee (Petronas Sprinta Racing) particulièrement menaçant dans les ultimes boucles. Jamais le Gênois n’avait signé de Top 10 en mondial !

John McPhee devait donc se contenter d’une quatrième position, devant Ayumu Sasaki (Red Bull KTM Tech3). Les rookies Adrian Fernández (Sterilgarda Max Racing Team), Xavier Artigas (Leopard Racing) et Pedro Acosta terminaient presque roues dans roues, aux sixième, septième et huitième rangs. Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3) et Romano Fenati (Sterilgarda Max Racing) complétaient le Top 10 du jour.

Au championnat, Pedro Acosta conserve 54 points d’avance sur Sergio Garcia, autrefois neuvième et 56 sur Andrea Migno. Prochain rendez-vous dans deux semaines au Mugello.

Le Top 10 de la course :
1. Sergio García Dols - (Gaviota GASGAS Aspar Team)
2. Filip Salac - (Rivacold Snipers Team) - +2.349
3. Riccardo Rossi - (BOE Owlride) - +5.589
4. John McPhee - (Petronas Sprinta Racing) - +7.158
5. Ayumu Sasaki - (Red Bull KTM Tech3) - +14.882
6. Adrián Fernández - (Sterilgarda Max Racing Team) - +27.279
7. Xavier Artigas - (Leopard Racing) - +27.408
8. Pedro Acosta - (Red Bull KTM Ajo) - +29.880
9. Deniz Öncü - (Red Bull KTM Tech3) - +35.098
10. Romano Fenati - (Sterilgarda Max Racing Team) - +36.616

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le Shark GP de France et profitez de l’intégralité de la saison Moto3™ avec le VidéoPass.

GP de France : Extinction des feux pour le Moto3™

Recommandés