Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

Quatre hommes en 16 points après Le Mans

À ce stade de la saison, tout est encore très serré entre Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia, Johann Zarco et Jack Miller.

Quatre concurrents en à peine 16 points : telle est la situation au Championnat après cinq courses. Parmi ces quatre hommes, on retrouve trois pilotes Ducati, avec dans l’ordre Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), devant Johann Zarco (Pramac Racing) et Jack Miller (Ducati Lenovo Team).

À vrai dire, la marque de Bologne aura frappé fort en ce début d’année, puisqu’elle n’aura manqué aucun podium. Mieux encore, les rouges auront hissé jusqu’à deux de leurs représentants dans le Top 3 à quatre occasions, dont deux doublés.

Celui de Jerez était d’ailleurs totalement inattendu dans le sens où cette piste n’est pas forcément réputée comme étant à favorable à la Desmosedici et pour cause ! Leur dernier succès y datait de 2006 avec Loris Capirossi ; une longue attente qui prenait fin avec ce triomphe de Jack Miller, certes quelque peu aidé par les circonstances. Ce jour-là, la victoire aurait en effet dû revenir à Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), sauf qu’El Diablo était pris d’une violente douleur au bras droit, après une quinzaine de tours.


Mais le Niçois, fraîchement opéré, est depuis parvenu à repasser devant les Ducati au Championnat pour un souffle. Hormis, cette 13e position causée par ce syndrome des loges, ‘El Diablo’ se sera montré plutôt régulier, preuve en est : il n’aura jamais fait moins bien que cinquième et se sera illustré à deux reprises à Losail et à Portimão.

Ceci étant, Francesco Bagnaia et Johann Zarco, sans avoir signé la moindre victoire, affichent aussi trois podiums au compteur. L’Italien, qui n’a jamais figuré au-delà de la sixième place, accuse ainsi une unité de retard sur le Français, 12 pour Johann Zarco. Le n°5 pourrait juste regretter cette chute survenue au Portugal, alors qu’il semblait une nouvelle fois bien parti pour terminer deuxième.


Jack Miller remonte quant à lui en flèche. Également en proie à un syndrome des loges, l’Australien avait tout juste rallié l’arrivée parmi les neuf premiers au Qatar, avant se faire piéger à son retour en Algarve. Résultat, il s’était vu repoussé au 12e rang ! Ceci étant, le natif de Townsville vient d’enchaîner deux succès, ce qui lui vaut de pointer à 16 longueurs.

Alors comment évoluera la hiérarchie à l’issue du Mugello : un circuit où les Ducati sont données plus que favorites ? Réponse dans dix jours.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

 

Recommandés