Achat de billets
Achat VidéoPass
News
2 heures ago
By motogp.com

L’heure de la riposte italienne au Mugello ?

Un rendez-vous cher à leurs yeux que Fabio Quartararo aborde avec une infime avance.

Le MotoGP™ fait son grand retour au Mugello après une édition 2020 annulée par la pandémie de Covid-19 et lors des trois précédentes venues, Ducati s’est à chaque imposée. Il faut dire que les caractéristiques mêmes du tracé en font un terrain de jeu favorable pour sa Desmosedici, qui tend malgré tout à être de plus en plus polyvalente, comme en atteste par exemple ce doublé signé à Jerez. Et la marque de Bologne, qui récolte tous les suffrages en ce moment, entend bien faire honneur à son épreuve nationale, avec l’un de ses représentants.

Trois d’entre eux figurent d’ailleurs dans le sillage de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), revenu aux commandes du Championnat malgré sa récente opération du bras droit : Jack Miller (Ducati Lenovo Team), invaincu depuis deux courses, Johann Zarco (Pramac Racing)… et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), pointé à une petite unité d’El Diablo ! Le Turinois reste actuellement le plus régulier, preuve en est : il n’aura jamais fait moins bien que sixième. Pourtant la partie était loin d’être gagnée au Mans dans la mesure où le n°63 ne partait que 16e. Alors que peut-on attendre de lui à domicile ? Telle est la question. En tout cas, une chose est sûre, il n’y aurait pas de meilleur endroit pour empocher ce premier succès en MotoGP™.


Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), autrefois intercalés entre eux, se retrouvent désormais en cinquième et sixième positions. À vrai dire, dans ces conditions, le Catalan parvenait tout juste à atteindre le dixième rang ; tandis que le Majorquin partait à la faute, avant même de pouvoir rallier la pitlane. Suzuki aura au passage été maudite au cours de ce rendez-vous, puisque Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) se faisait quant à lui piéger à la sortie des stands : sa troisième chute, en autant de manches disputées. Ces trois hommes ont donc une revanche à prendre.


Même chose pour Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui restait sur une série de bons résultats ; le pilote ibérique ayant été trahi par son RS-GP. En plus, la firme de Noale y officiera cette fois sur ses terres.

Autre pilote, pour qui cette étape revêt une saveur toute particulière : Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). L’Italien, accompagné de Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et de Pol Espargaró (Repsol Honda Team) au sein du Top 10, a joué de malchance dans la Sarthe, en ayant justement voulu éviter une erreur de l’Espagnol. Le Romain avait terminé au courage, en dépit d’une douleur au genou.

Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), vainqueur à sept reprises de ce Grand Prix en MotoGP™, espère pour sa part y rebondir. En effet, jamais ‘Il Dottore’ n’a réussi à se hisser parmi les dix premiers jusqu’à présent. Tout l’inverse de Danilo Petrucci (Tech3 KTM Factory Racing), auteur de sa première victoire en 2019, qui vient de signer une cinquième place : sa meilleure prestation à ce jour avec la RC16.


Enfin, il faudra garder un œil sur les rookies Enea Bastianini (Avintia Esponsorama), Luca Marini (Sky VR46 Avintia) et Lorenzo Savadori (Aprilia Racing Team Gresini), prêt à se surpasser pour leur Grand Prix. Ne pas négliger non plus un Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui se rétablit progressivement et désireux de se rattraper après cette double faute du Mans.

La première séance d’essais libres MotoGP™ sera à suivre ce vendredi à 9h55.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

2019 MotoGP™ Gran Premio d'Italia Oakley

Recommandés