Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

Qui pour détrôner les Ducati à domicile ?

C’est un des thèmes abordés durant cette conférence de presse, vu que la marque de Bologne y reste invaincue depuis trois éditions.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), actuel leader au Championnat, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), Johann Zarco (Pramac Racing), Jack Miller (Ducati Lenovo Team), vainqueur de la précédente manche, Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) étaient réunis ce jeudi, pour nous livrer leur état d’esprit en amont du GP Oakley d’Italie. Une conférence de presse dont voici les grandes lignes.

Une piste favorable à la Ducati, ou du moins théoriquement


Fabio Quartararo : « La situation est la même qu’au Qatar, car Ducati s’y est imposé lors des trois précédentes éditions. Certes, la vitesse de pointe n’est pas notre point fort, mais d’une part je me sens bien sur la moto et il y a plein de virages rapides sur cette piste, qui peuvent nous profiter. Je pense qu’il faut faire abstraction des chiffres, aborder ce week-end comme tous les autres et on verra bien dimanche. »

Francesco Bagnaia : « Bien évidemment, ça serait génial de pouvoir inscrire ma première victoire sur cette piste, mais ce n’est pas mon objectif. Pour le moment, ce qui m’importe le plus, c’est d’être régulier et compétitif tout au long du week-end. Après, si je me rends compte que c’est possible, on essaiera d’aller la chercher. C’est un tracé que j’aime, qui convient parfaitement à la Ducati. Donc je pense qu’on a nos chances. »

Johann Zarco : « C’est forcément agréable de savoir que Ducati a des atouts sur cette piste et j’espère clairement en tirer profit. Alors avec Pecco et Jack, si on peut y mettre de la pression sur les épaules de nos principaux concurrents, à savoir Fabio et Yamaha, ça serait bien pour le Championnat. »

Aleix Espargaró : « C’est un des circuits les plus compliqués et les plus amusants à la fois. J’avais vraiment hâte d’y revenir. Il me tarde d’y essayer la nouvelle Aprilia. Je sais que ça ne sera pas une mince affaire avec cette longue ligne droite, qui nécessite du moteur. Mais la RS-GP est une moto qui est stable, qui fonctionne à merveille dans les changements de direction. Alors je suis assez curieux de voir ce que ça va donner. »

Un Miller en pleine confiance, avec le renouvellement de son contrat


« Les dernières semaines ont été juste été phénoménales et avoir son avenir assuré paraît presque irréel. Je n’ai plus à me préoccuper, je peux juste me concentrer sur ce que j’aime le plus, à savoir piloter ma moto […] Comme tout le monde, j’apprécie cette piste, le paysage y est magnifique. Elle m’avait vraiment manqué. Sur le papier, le Mugello n’est pas le tracé qui m’a le plus réussi, j’y ai pas fini autant de courses, mais à chaque fois j’y étais rapide. On va essayer de rectifier le tir ce week-end et on verra. »

Miller : « Courir l’esprit libéré »

Le début d’une série de courses ‘cruciales’ pour Rossi


« Cette période s’annonce décisive, ne serait-ce parce que vous enchaînez quatre courses en cinq semaines. Et puis le Mugello, Barcelone, Assen… ce sont aussi des pistes qui comptent. Après quoi, il y aura un mois de trêve, tout le monde commencera forcément à songer à 2022. Je prendrai ma décision à ce moment-là. Ça ne dépendra d’ailleurs pas seulement de moi, il faut que j’en parle aussi avec Petronas et Yamaha pour connaître quelles sont leurs intentions. Mais oui, il sera important d’empocher de bons résultats sur ces quatre prochains rendez-vous. »

Un mois de juin crucial pour Rossi...

Les pilotes du MotoGP™ se retrouveront en piste ce vendredi dès 9h55 pour la première séance d’essais libres du GP Oakley d’Italie.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

GP d'Italie : La conférence de presse en intégralité

Recommandés