Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Deux Français au sommet du MotoGP™ !

Fabio Quartararo pointe en tête du Championnat devant Johann Zarco, après cette sixième manche du calendrier.

Ce dimanche, on s’attendait davantage à voir une Ducati triompher, compte tenu de la nature même du tracé et de leur palmarès au Mugello. Il faut dire que la marque italienne restait sur une série de trois succès sur cette piste. Mais contre toute attente, aucune de leurs Desmosedici n’aura figuré sur le podium ; la victoire étant revenue à un certain Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP).

Ce triomphe, au goût quelque peu amer étant donné les circonstances, avait malgré tout son importance au Championnat, puisque Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), qui accusait seulement une longueur de retard avant cette épreuve, partait dans le même temps au tapis dès le deuxième tour. Résultat, le Niçois se retrouve désormais avec une avance de 24 points au sommet de la hiérarchie.

« C’était tellement difficile de rester concentré à cause de cette minute de silence observée juste avant le départ, raconte le tricolore. Mais une fois en tête, je n’ai pensé qu’à moi. Je voulais absolument dédier cette victoire à Jason. Ce dimanche, une deuxième place n’aurait pas été suffisante. C’est dommage que Pecco soit tombé aussi prématurément. Mais j’ai saisi cette occasion pour m’échapper. »

En effet, après un bref combat contre son compatriote Johann Zarco, le pilote du team Monster Energy Yamaha MotoGP prenait le large.

« Je pense que nous avons un package assez complet. Certes, notre vitesse de pointe n’est pas encore la meilleure, mais nous avons gagné sur deux des circuits où les Ducati étaient justement données favorites, souligne-t-il. Personne ne s’attendait à voir une Yamaha, une KTM et une Suzuki sur le podium ce dimanche. Il nous manquait juste le front device, car nos départs étaient une catastrophe, point auquel nous avons remédié. Aujourd’hui, j’ai juste fait en sorte de compenser notre déficit de vitesse sur les autres portions du circuit. »

Quartararo avait à coeur d'offrir ce succès à Dupasquier

Une technique qu’il entend également bien appliquer à l’occasion du prochain rendez-vous, celui de Montmeló où il a toujours figuré sur le podium depuis son ascension en MotoGP™ !

En attendant, la France peut se réjouir dans la mesure où la deuxième place est occupée par son autre représentant en la personne de Johann Zarco (Pramac Racing). Longtemps deuxième et à bout de force sur la fin, le n°5 aura préféré assurer une quatrième position ô combien précieuse au classement général, qui faisait de lui le meilleur concurrent Ducati du jour.

« Je suis satisfait, avant toute chose car cette course fut chargée en émotions, entre l’annonce du décès de Jason et cet accrochage avec Enea sur la grille, explique le double Champion du Monde Moto2™. J’avoue avoir été surpris, j’ai presque eu peur de ne pas pouvoir prendre le départ. Par chance, la moto n’aura pas été endommagée et j’ai pu faire toute la course. J’ai un peu raté mon envol, ce qui ne m’a pas empêché de conserver une bonne place. Après la chute de Pecco, Fabio était en tête. J’ai réussi à le doubler plusieurs fois pour l’empêcher de partir. Mais il a été très fort dans le sens où il est parvenu à me redoubler très tôt dans le tour, de telle sorte à créer un écart suffisant dans la partie sinueuse et se mettre définitivement à l’abri. Il m’aurait fallu quelques dixièmes supplémentaires pour pouvoir le suivre. Chose positive, j’ai quand même appris beaucoup de chose. Et puis Miguel et Joan sont arrivés, on a commencé à se doubler, sauf que ma moto bougeait beaucoup en sortie de virage. Je dépensais beaucoup d’énergie à essayer de la retenir. Résultat, j’ai perdu un peu de temps sur la fin de course. J’ai tenté de remonter pour jouer le podium, mais ça ne l’a pas fait. »

Zarco, 13 précieux points au Championnat

« Quoi qu’il en soit, ces 13 points sont très importants pour le Championnat, surtout dans un tel week-end, ajoute-t-il. Je suis désormais deuxième au classement général. Fabio fait une belle opération, mais je sens que je suis proche de quelque chose de très bon pour être compétitif et me battre contre lui ! »  

Voilà qui nous promet un joli duel en vue…

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés