Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Qui a le meilleur rythme pour le GP de Catalogne ?

motogp.com vous propose une analyse des chronos enregistrés durant les FP4, cette séance propice aux longs runs.

Personne ne sera finalement venu troubler Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) durant ces qualifications catalanes ; ce qui permettait au Niçois de repartir avec une cinquième pole consécutive : une grande première depuis cet exploit accompli par Marc Márquez (Repsol Honda Team) entre les Grands Prix de Valence 2013 et d’Italie 2014.

Mais qu’en est-il de son rythme ? Y a-t-il un pilote qui pourrait éventuellement rivaliser contre lui en course ? C’est ce que nous avons voulu savoir, en observant de plus près les runs effectués par chacun d’eux en FP4, la session de référence pour ce qui est des longs runs.

Quartararo, seul pilote à avoir atteint le 1’39… à huit reprises

Alors certes, ‘El Diablo’ n’aura pas couvert de longs runs à proprement parlé en FP4, puisqu’il le dit de lui-même, l’objectif était de comparer les composantes hard et médium à l’arrière. Mais notez que dans les deux cas, il aura pu descendre sous la barre des 1’40 à quatre reprises et il est bien le seul à pouvoir s’en targuer.

Par contre, le Français conservait la même gomme médium à l’avant, pour un rendement de 1’39.870 après 15 tours… plutôt pas mal ! Alors reste à savoir pour lesquels il optera.

Viñales à surveiller

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) aura également réalisé une séance assez prometteuse, même si quatre dixièmes le séparaient tout de même de son coéquipier en termes de performance pure. Avec un pneu usé à l’avant et une gomme neuve à l’arrière, il était à vrai dire capable de rouler régulièrement en un petit 1’40 : un rythme qu’il était en mesure de conserver sur sa seconde sortie. Encore lui faut-il prendre un bon envol pour espérer en tirer pleinement profit.

Les cas Mir et Morbidelli intriguent…

Alors que la plupart des pilotes ont fait le choix de chausser au moins un pneu neuf en début de session, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) partaient en revanche avec une monture ayant déjà servi.

Et son meilleur chrono en 1’40.380, le Champion du Monde le réalisera avec un pneu avant médium qui avait déjà 24 tours au compteur : un temps qu’il parvenait presque à égaler quatre boucles plus tard…

Franco Morbidelli finissait pour sa part à une discrète 13e place, mais à la différence du Majorquin, qui aura tout de même monté un nouveau pneu hard à l’arrière après son premier run, l’Italien lui ne roulera qu’en pneus usés. Et l’Italien parvenait à signer un temps en 1’40.704, avec un medium avant vieux de 20 tours et un medium arrière, qui en avait déjà parcouru 13 !

Tout comme Maverick Viñales, Franco Morbidelli a maintenant besoin d’un bon départ depuis la deuxième ligne. La tâche s’annonce un peu plus corsée pour le n°36 en s’élançant de la dixième position. Ceci étant, ce dernier nous a souvent habitué à de jolies remontées.

Un run de 17 tours pour Miller

« Je ne sais pas comment j’ai fait ça », déclarait Jack Miller (Ducati Lenovo Team) en référence à ces 17 tours qu’il aura enchaînés en FP4. Et le n°43 avait des raisons de se montrer agréablement surpris puisque, pourvu d’un pneu neuf medium à l’avant et d’un hard à l’arrière, il se situait en permanence dans une fourchette allant de 1’41.5 à 1’40.4. Deuxième sur la grille, le natif de Townsville espère à présent venir titiller Fabio Quartararo, tout particulièrement sur les premiers tours. Mais nul doute : il sera un candidat très sérieux au podium.

Catalogne : La conférence post-qualifs en intégralité

Oliveira en embuscade

Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), qui avait fait forte impression au Mugello, atteignait pour sa part le petit 1’40 à quatre reprises, avec des pneus neufs dur à l’avant comme à l’arrière. Néanmoins ses performances s’essoufflaient très légèrement par la suite, en comparaison à Joan Mir ou Franco Morbidelli. Affaire donc à suivre.

D’ici demain la tendance pourrait encore s’inverser, surtout que le départ de la course sera donné un peu plus tôt, à 13h précise.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés