Achat de billets
Achat VidéoPass
News
13 jours ago
By motogp.com

Márquez peut-il être détrôné au Sachsenring ?

C’est une des sujets qui aura été débattus, ce jeudi en conférence de presse.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Johann Zarco (Pramac Racing), Jack Miller (Ducati Lenovo Team), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), vainqueur de la précédente course et Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2), qui les rejoindra bientôt en MotoGP™, étaient réunis ce jeudi pour nous livrer leur état d’esprit avant de se lancer à l’assaut du Sachsenring : une piste où Marc Márquez (Repsol Honda Team) reste invaincu depuis dix ans.

Márquez, possible menace ?

Fabio Quartararo : « C’est un tracé où il s’est imposé ces dix dernières années, donc je pense qu’il faudra compter sur lui. Après pour être honnête, je suis davantage concentré sur moi-même. Mais c’est sûr que signer un podium ou une victoire au Sachsenring ça lui ferait beaucoup de bien. Alors on va tous s’employer pour lui faire barrage. Il ne faudrait pas qu’il prenne trop la confiance (rires). »

Johann Zarco : « Je pense qu’il sera sur le podium… Pour la victoire, difficile à dire. Mais clairement avec l’avantage qu’il a des précédentes années, même avec un bras encore diminué, il y aura moins d’écart comparé aux autres circuits. Sans compter qu’il a réalisé un bon Test au lendemain du GP de Catalogne et qu’il a pu se reposer après avoir enchaîné deux courses plutôt exigeantes. Certains feraient bien de parier sur lui. C’est vrai qu’il ne joue pas le Championnat à l’heure actuelle, donc c’est un paramètre qu’il faudra prendre en considération si on est en bagarre contre lui pour le podium. »

Joan Mir : « Je pense qu’il sera fort. Il jouissait clairement d’un avantage sur cette piste les années passées, grâce à son style de pilotage. Je ne serai pas surpris de le voir se battre pour la victoire ce dimanche, même s’il n’est pas à 100%. »

Parmi les autres sujets abordés durant cette conférence de presse, la future arrivée de Fabio Di Giannantonio et ces statistiques, qui ne plaident pas en la faveur des Ducati…

Di Giannantonio bientôt promu

Fabio Di Giannantonio : « Je suis super content et impatient à l’idée d’y être. Affronter les meilleurs pilotes au monde, sur la moto de mes rêves, car forcément Ducati est une marque spéciale aux yeux d’un Italien : c’est juste génial. Mais pour l’heure, je me dois de rester concentré sur cette saison. Je voudrais inscrire plus de podiums et de victoires pour préparer au mieux ce grand saut en MotoGP™, c’est le principal objectif pour le moment […] Avec Enea on se connaît depuis le pocketbike, ça sera sympa de partager le box avec lui. Quant à la photo postée ce matin, je pense qu’elle illustre parfaitement le pouvoir des rêves. C’est là où tout a commencé. Je n’étais qu’un petit garçon, assis sur la moto de son père, en l’occurrence une Ducati et la destinée a voulu que ça soit justement la marque pour laquelle j’officierai en MotoGP™. »

Le Sachsenring un circuit vraiment défavorable aux Ducati ?

Johann Zarco : « J’essaie toujours d’aborder les choses avec une certaine neutralité. On entend beaucoup de choses de la part des médias, comme quoi c’est un tracé qui ne convient pas aux Ducati, mais je ne suis pas totalement d’accord. D’une part car j’ai désormais plus d’expérience avec cette moto, sans compter qu’on n’est jamais à l’abri de bonnes surprises. Je suis convaincu que des avancées ont été faites depuis cette sixième place de Jack en 2019. Après tout, on peut penser que les Yamaha ou les Suzuki y sont plus à leur aise, à la différence des Ducati qui ne peuvent pas tirer profit de leur avantage à l’accélération, mais à ce que je sache c’est toujours Marc qui s’est imposé ces dernières années avec un moteur en V. Alors attendons de voir ce que ça donnera. »

Jack Miller : « Lors de ma dernière venue, j’étais en bagarre avec Danilo et Andrea pour le gain de la quatrième place ; ce qui n’était déjà pas mauvais en soi. Depuis la GP21 bénéficie d’un bien meilleur package, donc je pense qu’on pourrait être surpris de notre niveau de performance. Bien sûr, il y a toujours des circuits qui conviendront davantage à votre moro, mais tout l’enjeu est de l’adapter. Encore je dirais que ce n’est pas le pire tracé pour notre Desmosedici, car il n’y a pas de changements de direction drastiques. Assen, ça sera autre chose. En fin de compte, les deux tracés qui nous attendent seront vraiment différents. Quoi qu’il en soit je suis excité de la voir en action ici, car de toute évidence on a progressé en l’espace de deux ans et nous devons continuer sur cette voie, pour convertir ces tracés, à première vue défavorables aux Ducati, en circuit où nous nous débrouillons ‘pas trop mal’ disons. »

La première séance du MotoGP™ au Sachsenring se tiendra ce vendredi à 9h55.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques

GP d'Allemagne : La conférence de presse en intégralité

Recommandés