Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

Quartararo rend visite aux jeunes du Yamaha bLU cRU camp

Le Niçois en aura profité pour aborder avec nous sa deuxième partie de saison.

Yamaha France organisait comme une sorte de stage la semaine passée sur le circuit de Clastres (Hauts-de-France) : un événement baptisé Yamaha bLU cRU camp, auquel participaient pas moins de 30 jeunes, avec au programme des sessions de roulage en Motocross, en Supersport, ainsi que de nombreux autres ateliers relatifs par exemple à la nutrition ou à la préparation mentale.

Et ces derniers auront même eu le privilège d’y recevoir la visite de quelques ambassadeurs de la marque. Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), actuel leader au classement général, en faisait justement partie.

« J’aurais aimé participer à un évènement dans ce genre quand j’étais petit, qu’un leader au Championnat du Monde vienne nous voir rouler. Je trouve ça très intéressant que Yamaha organise ce camp, confiait ‘El Diablo’ à ce sujet. Plus que leur prodiguer des conseils, je pense que ça leur donne un boost de voir autant d’athlètes […] Beaucoup trop de pilotes à leur âge sont dans l’entraînement dur. Sauf que le plus important est encore de s’amuser au guidon d’une moto, car c’est là où on va vite. En tout cas, c’était un plaisir de les accompagner le temps d’une journée ! »

Mais au cours du media debrief, il fut également question de sa propre saison qui est d’ailleurs sur le point de reprendre, puisque le prochain Grand Prix se tiendra dès ce week-end en Autriche ; une destination où il avait guère performé en 2020.

« Les deux épreuves qui nous attendent sont sans doute les plus difficiles, reconnaît le Niçois. Malgré tout, je pense qu’il y a un moyen d’y réaliser quelque chose de bien. Rester devant, avoir les mêmes capacités qu’en début de saison, c’est mon objectif. Et il n’y a pas de raison pour que ça ne continue pas. À vrai dire je ne ressens pas de pression supplémentaire, ça en deviendrait presque naturel. »

Toujours est-il que la moto française est en train de vivre un moment historique, avec ses deux représentants aux avant-postes de la catégorie reine.

« Ce n’est pas comme si on était plusieurs en plus, fait remarquer le n°20, en se référant à son compatriote Johann Zarco (Pramac Racing). Là on est que deux, alors forcément c’est une excellente chose pour la médiatisation de notre sport. Après peu importe la nationalité, ça reste un sport individuel. Dans un dernier virage par exemple ça ne change rien, j’attaquerais d’une façon ou d’une autre. »

Quartararo se méfie du Top 5... et d'Oliveira

Parmi ses adversaires figurent également un certain Marc Márquez (Repsol Honda Team), vainqueur de l’avant-dernier rendez-vous au Sachsenring…

« Marc ? Il peut être un adversaire pour quelques courses, sur des circuits comme Aragón, Misano ou Valence où il a toujours été très rapide… mais pas pour le Championnat selon moi, répond-t-il. À mes yeux, les pilotes du Top 5 actuel constituent les favoris pour le titre, auquel j’y ajouterais Miguel Oliveira. »

Et le tricolore a toutes les raisons de se méfier du Portugais, sachant qu’il avait triomphé sur cette piste lors de la précédente venue. Alors quelle sera son avance en repartant de Styrie et que lui réserveront ces manches restantes ? La réponse, très bientôt.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.