Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Le secret de Binder pour faire la différence le dimanche

Le Sud-Africain, invité du dernier podcast Last on the Brakes, revient sur son début de saison.

À seulement quelques jours du GP Michelin de Styrie, motogp.com vous dévoile un nouvel épisode de son podcast Last On the Brakes. Cette fois, Matt Dunn et Fran Wyld y accueille Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), qui avait fait sensation la saison passée, en triomphant sur la piste de Brno pour sa troisième course dans la cour des grands : du jamais vu à ce moment-là chez KTM.

Apple Podcasts Google Podcasts Spotify

Depuis le natif de Potchefstroom, sacré meilleur rookie, a pu gagner en expérience. Ceci étant, son début de campagne 2021 fut loin d’être évident ; ce qui ne l’empêchera pas de signer une cinquième place à deux reprises et de passer tout près d’un podium en Allemagne. À vrai dire le n°33 fait souvent la différence le dimanche.

« Si vous suivez consciencieusement votre programme, que vous faites les choses d’une façon où vous savez que ça fonctionne pour vous, vous vous en sortirez toujours. C’est pour ça que je tâche de m’y tenir, que je m’entraîne autant que possible, sans pour autant trop en faire. Je conserve une même routine de telle sorte à être prêt quand arrive le week-end, » explique-t-il.

Brad Binder a également bénéficié d’améliorations comme sur le châssis : des évolutions qui commencent à porter leur fruit. Il n’y a qu’à voir les résultats de son coéquipier, vainqueur en Catalogne et désormais septième au Championnat.

« J’ai totalement confiance en mon équipe et aux gens qui m’entourent, affirme-t-il. KTM a déjà fait un travail incroyable. Je pense que la moto est à un stade où on peut prétendre à des podiums ou des victoires à chaque week-end, Miguel l’a démontré sur les trois dernières courses. Donc il est temps de s’y accrocher pour y arriver. »

Mais s’il y a bien une chose qui caractérise KTM aux yeux du Sud-Africain, c’est l’esprit de cohésion qui règne dans cette famille.

« C’est quelque chose que j’ai toujours retrouvé chez KTM, que ça soit en Moto3™, en Moto2™ ou maintenant en MotoGP™, c’est quand ça va mal, ce n’est pas de votre faute et vous n’êtes jamais seul. On essaie toujours d’aborder ça comme un team. Si on a un problème, on le résout ensemble. On reste soudés dans les bons jours comme dans les mauvais, fait-il remarquer. Et je dois dire que quelles que soient les circonstances, ils m’ont toujours soutenu. Alors oui je me dois de les remercier. Sans eux, je n’aurais pas vécu certains chapitres de ma carrière de cette façon […] J’ai vraiment la chance d’être très bien entouré et je n’ai pas l’impression de travailler quand je me rends sur un circuit. Je fais ce que j’aime à savoir piloter et j’y suis avec des gens que j’apprécie. »

Pour écouter l’intégralité de ce podcast, rendez-vous sur les plateformes Apple, Spotify et Google, ou visionnez le sur notre chaîne YouTube.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés