Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 heures ago
By motogp.com

Pourquoi KTM s’est empressé d’annoncer R.Fernández ?

Pit Beirer, Directeur de KTM Motorsport, n’a guère apprécié l’attitude d’autres constructeurs.

« Nous vous ferons part de notre décision finale dimanche soir ! » Telle avait été la réponse de Pit Beirer quand Simon Crafar l’avait interrogé ce samedi au sujet du second guidon, qu’il restait alors à attribuer chez Tech3 KTM Factory Racing. Oui mais voilà, à peine deux heures plus tard, la marque de Mattighofen officialisait l’arrivée de Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo) dans la structure française, aux côtés de Remy Gardner… Alors pourquoi l’ont-ils annoncé aussi rapidement ? Le Directeur de KTM Motorsport nous doit quelques explications !

« J’ai appris que d’autres constructeurs continuaient de lui faire du pied, ce qui m’a quelque peu agacé, confesse-t-il. Il était ravi de rester en Moto2™, c’était son vœu et nous ne lui avons pas forcé la main. Néanmoins, nous lui avons fait comprendre que s’il souhaitait grimper en MotoGP™, bien évidemment il y avait une opportunité avec nous. C’est pour cette raison que tout est allé aussi vite hier. Nous voulions nous assurer qu’il n’ait pas besoin de faire appel à un autre constructeur pour monter en MotoGP™. Notre programme le prévoyait, pas forcément ce samedi, mais tout était prêt, il restait juste quelques trucs à finaliser. Au bout du compte, il a fallu qu’on désamorce le truc, comme certaines personnes tentaient encore de lui parler. Je voulais qu’il reste également concentré sur ses performances en Moto2™, car il est dans le coup au Championnat. Je souhaiterais le remercier lui, ainsi que sa famille et ses managers. Nous sommes parvenus à trouver un accord pour publier ce communiqué, qui n’était même pas attendu par notre propre département communication. »

Toujours est-il que l’ascension de Raúl Fernández en MotoGP™ libère un autre guidon en Moto2™ chez Aki Ajo et la question est de savoir qui pourrait en hériter.

« C’est sûr que c’est un nouveau scénario qui se présente à nous... Nous en avons longuement discuté la nuit dernière avec Aki et il n’y a rien de décidé, loin de là. Nous avons un autre diamant dans notre giron, souligne-t-il en faisant référence à Pedro Acosta. Mais vu son âge, je l’aurais vu poursuivre une année de plus avant de s’attaquer au Moto2™. Nous devons être prudents, ne pas les pousser. Ils sont maîtres de leur destin. Ça aurait été bien qu’il gagne davantage en expérience, mais d’un autre côté, s’il souhaite faire le saut… Après tout pourquoi pas. Il est rapide et il a l’habitude de s’entraîner sur de plus grosses motos chez lui. À voir, nous avons encore du boulot ! »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés