Achat de billets
Achat VidéoPass
News
8 jours ago
By motogp.com

Les efforts d’Aprilia finalement récompensés

Mais la marque de Noale, qui vient de s’offrir son premier podium sous l’ère MotoGP™, ne compte pas s’en arrêter là.

« C’est comme un rêve » : tels étaient les premiers mots d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) après avoir inscrit la troisième place de cette course disputée à Silverstone. À vrai dire, le Catalan, déjà passé tout près d’un podium en Autriche, s’était montré compétitif dès le début du week-end et ce dernier se révélait effectivement être un candidat redoutable pour le podium. À tel point que Jack Miller (Ducati Lenovo Team), revenu comme une balle dans le dernier tour, était contraint de se rendre à l’évidence : cette troisième position était la sienne, la concrétisation de tous ces efforts accomplis en l’espace de cinq ans ; date à laquelle il a rejoint ce projet.

« Le chemin pour en arriver là fut particulièrement long. Surtout il y a deux ans, c’était très compliqué. La moto n’était pas du tout compétitive, je tombais en permanence. J’en ai souffert de cette situation. À plusieurs reprises, j’ai songé à tout arrêter ou à me diriger vers autre chose. Mais je n’ai jamais baissé le bras, faisait-il remarquer au micro de Louis Suddaby. Alors être là, c’est juste fantastique, pour Noale, pour tout le team Aprilia, ainsi que pour moi. »

Ce résultat est en effet historique dans le sens où jamais la marque de Noale n’avait jamais atteint le moindre Top 5 et fini aussi près du vainqueur (4.105 secondes pour être exact) sous l’ère MotoGP™. Quant à son dernier podium en catégorie reine, il remontait justement au GP de Grande-Bretagne 2000, lorsque Jeremy McWilliams s’était classé troisième à Donington : tout un symbole !

« Nous sommes en train d’écrire l’histoire. Ça faisait si longtemps qu’on attendait ce moment, confiait Massimo Rivola à l’arrivée. Je suis si heureux pour Aleix, pour Noale, ainsi que pour le groupe Piaggio, qui a toujours cru en nous. Nous avons tous un même objectif : celui de progresser et quand ce genre de résultat arrive enfin, vous vous dites ‘Je n’ai pas travaillé pour rien’. »

Bien évidemment, le PDG d’Aprilia Racing et son pilote avaient aussi une pensée émue pour leur ancien Team Manager Fausto Gresini, décédé du Covid en début d’année.

« Je suis sûr qu’il nous regarde d’où il est. Sur le podium, j’imaginais la joie qu’il aurait ressentie. Il a vécu les moments difficiles d’Aprilia, mais il nous a ouvert la voie pour qu’on puisse se battre aux côtés des meilleures marques. Ce podium est aussi pour lui et pour sa famille ! »

Et Aprilia ne compte pas en rester là ! « Ce n’est pas une fin en soi, mais un point de départ, » ajoutait Massimo Rivola. Un avis entièrement partagé par Aleix Espargaró, surtout que la prochaine manche a lieu à Aragón, sur un circuit où il a toujours été très fort.

« Cette troisième place ne découle pas d’un simple concours de circonstances. Ça faisait un moment que nous en étions proches ! Je veux continuer de travailler dur, afin de poursuivre sur cette lancée, je veux vraiment plus […] Aragón est un tracé que j’adore et qui a pour habitude de convenir à notre RS-GP. Au vu des conditions actuelles, je pense qu’on pourra se battre de nouveau pour un podium, » indiquait-il.

Voilà qui est de bon augure pour Aprilia. En attendant, ces derniers ont prévu de disputer deux journées de Test à Misano avec leur future recrue Maverick Viñales, autre étape importante dans leur conquête des sommets.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés